January 27, 2023
série de défaites terminée


Le carré appelle, l’équipe répond. Après une semaine de polémiques et de rumeurs de marché, déclenchées par la défaite dans le derby face à Vérone, Trévise se relève et bat Brindisi 75-68 au Palaverde. La victoire, qui brise la séquence de quatre KO consécutifs, vient avec le frisson. Après avoir mené une grande partie du match, Trévise a subi une tentative de retour de Brindisi, qui a commencé paradoxalement lorsque Perkins, qui jouait un excellent match, a été expulsé par les arbitres. Contrairement aux sorties précédentes, les hôtes ont su garder une marge d’avantage et en finale, alors que Brindisi était à moins de 1, ils ont trouvé le panier de sécurité avec Adrian Banks. Trévise a offert une bonne performance collective, notamment dans la moitié défensive (la zone 2-3 s’est bien comportée en première mi-temps), trouvant les réponses même des éléments les plus critiqués, y compris Cooke, auteur d’un double-double de 14 points et 11 rebonds. Pour les garçons de Nicola, le prochain match sera le match aller à Tortona, prévu le 26 décembre.

record Nicola s’aligne dans un quintette Iroegbu, Jurkatamm, Sokolowski, Sorokas et Cooke. Poussière humide au départ pour les deux équipes. TVB place une pause de 5-0 pour répondre au panier de Perkins. Cooke marque sur une faute de Dixson, Reed marque 4 points consécutifs et fait avancer Brindisi (10-12, 3:21). Jurkatamm commet une faute antisportiveBrindisi en profite pour prolonger la course (8-0). Bayehe écrase le +7 pour Brindisi, mais dans le dernier quart Trévise raccourcit de deux possessions (4-0). En fin de première période, Brindisi mène 16-19.

Sokolowski continue sa soirée de travers de l’arc (0/3), l’invité reste sur +3 après le panier de Sorokas. Le Lituanien continue d’être concret sous le panier, Sokolowski s’échappe : 5-0 et TVB revient devant. Perkins commet une faute antisportive, TVB ajoute une possession à son avance. Zanelli signe le triplé de 10-0, Sorokas part à deux chiffres. Brindisi s’accroche au physique de Perkins sous les planches, mais cependant, il va à la mi-temps avec une avance encourageante pour les hôtes: 40-29.

Burnell pénètre dans la surface et ouvre la seconde mi-temps, Reed fait 2/2 aux lancers francs : 4-0 Brindisi. Iroegbu réalise un triplé en exploitant le précieux rebond offensif de Sorokas, Cooke corrige l’erreur de tir du Nigérian : Trévise à nouveau avec une avance à deux chiffres (+10). Faggian vole le ballon à Bowman et favorise le jeu à trois points de Banks à la pause. Perkins fait trembler Brindisi d’un jeu à trois points, ce qui rapproche Brindisi du Nutribullet (-7). Cependant, Perkins paie cher son jeu : l’exultation lui coûte un technicien et l’expulsion automatique, grâce à l’acte antisportif commis en première mi-temps. Iroegbu passe à deux chiffres à la fin du troisième trimestre, ce qui se termine 56-48 en faveur de TVB.

Iroegbu relance l’alley-oop pour Cooke, Banks vole le ballon à Dixson et signe le +12 : Trévise contrôle le match. Bowman ne met pas en gage de loin : 5-0 Brindisi et -7. Banks interrompt le partiel, mais de l’autre côté Bowman se répète avec un autre triple (62-56 TVB ; 6:26). Faggian attaque la ligne de fond et marque le premier panier de sa soirée, Iroegbu craque sur une passe décisive de Sorokas : +8 Trévise. Bowman ne veut pas hisser le drapeau blanc et continue de marquer, Burnell marque depuis la moyenne : Brindisi est à -4 et Nicola demande un temps mort. Sorokas compense le chiffre d’affaires avec le crochet +6, auquel Bowman répond à nouveau. L’Américain de Brindisi est imparable et trouve encore le chemin du panier, Reed soutient le -1. Banks casse le doublé et trouve le +3, le triple égal potentiel de Bowman sort sur la jante. L’antisportivité de Burnell offre définitivement la victoire à Trévise : le résultat final 75-68.

MARQUEURS

Panier Nutribullet Trévise : Banques 18, Cooke 14, Iroegbu 13, Sorokas 13

Joyeux toast à la maison : Roseau 21, Bowman 15, Perkins 14, Burnell 6

bulletins

Nutribullet Trévise Panier

Adrien Banques 6 Le sang-froid des lancers francs (6/6) et surtout le panier +3 en fin de partie ont sauvé sa soirée. Cependant, il est impossible de ne pas souligner que, même ce soir, il est apparu comme un corps étranger dans les plans offensifs de Trévise. Avec Banks en rythme (0/5 de l’arc), Trévise aurait pu déposer le dossier plus tôt.

Ike Iroegbu 6 Ce n’est pas sa meilleure soirée de tir (4/13) mais il y a quand même des paniers de poids. Ses pénétrations dans la surface donnent de l’énergie au reste de l’équipe.

Derek Cook 8 L’homme le plus commenté de la semaine (de nombreuses rumeurs ont circulé sur ses adieux précoces), répond par le meilleur match depuis qu’il est sous le maillot TVB : un double-double avec 14 points et 11 rebonds dont 5 offensifs. Contrairement aux versions précédentes, il maintient la clarté tout au long du jeu. Meilleure note (25).

Alessandro Zanelli 6.5 Il vit son meilleur moment au deuxième quart-temps, lorsqu’il marque 5 points consécutifs et est le protagoniste de la course 10-0 de Trévise. Ses pourcentages de tir chutent (1/5 de l’arc) mais son engagement défensif ne faiblit pas.

Paulius Sorokas 7 Un autre départ dans le quintette et une autre performance convaincante, gâchée seulement par le 0/5 de l’arc. Sous le panier il est précieux tant en attaque qu’en défense (voir rebond offensif qui débouche sur le triplé d’Iroegbu. A cela il ajoute 5 passes décisives.

Mikaël Jantunen 5 Il a désormais perdu sa place dans le onze de départ, même ce soir inoffensif sur le front offensif (0/3) et en difficulté physique.

Michal Sokolowski 5.5 On ne peut pas dire que c’était un bon match, même s’il était meilleur que les précédents. Poussière mouillée au premier quart-temps, puis il marque un triple et ne tire plus. Bonne présence au rebond (5), mais toujours hors condition.

Mikk Jurkatamm 5 En 9 minutes un antisportif, une défaite et de nombreux forcings de l’arc (0/3).

Leonardo Faggian 6.5 Il a fait sa marque en volant le ballon à Bowman et en lançant Banks sur la pause et en attaquant la jante avec personnalité. Pas mal pour une classe de 2004.

Alessandro Simioni SV Une minute sur le parquet.

MVP de TrevisoToday : Derek Cook

.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *