January 27, 2023
Società semplice


  • société simple (SS) c’est la forme la plus simple de société de personnes, composée d’au moins deux sujets, dont chacun est responsable indéfiniment, solidairement et solidairement.
  • Les SS doivent obligatoirement avoir un objet à but lucratifmais pas commerciale. Pour leur établissement, la création d’un pacte social rédigé même sous forme privée suffit.
  • Lors de l’ouverture des Ss, vous devrez demander le code fiscal à l’Agence du revenuen plus de s’inscrire auprès de la Chambre de commerce.

Ouvrez-en un société simple cela peut être une alternative valable pour une entreprise qui n’a pas d’objectifs liés au commerce. C’est la forme de partenariat de base que vous pouvez ouvrir avec un minimum de deux partenaires, et qui prévoit comment l’objet social est l’exercice d’activités lucratives.

Par exemple, ce type de société est parmi les plus utilisés pour les activités agricoles assujetties à la TVA. Alors que d’une part la forme de gestion et d’administration est parmi les plus simples dans la sphère de l’entreprise, d’autre part elles sont présentes responsabilités spécifiques par les membres et une série de droits et d’obligations.

Dans notre guide, vous pouvez avoir toutes les informations dont vous avez besoin pour évaluer si la société simple convient à votre projet d’entreprise.

Entreprise simple : définition et caractéristiques

Dans droit, sociétés simples sont régies par les articles 2251 à 2290 du Code civil. Ce sont des partenariats établis en forme la plus élémentaireétant entendu qu’un acte sous seing privé écrit entre les parties suffit pour l’ouverture.

Ainsi, ils se caractérisent par laexclusion dans l’objet social des activités commercialestandis que d’autres économiques liés au secteur professionnel, agricole ou immobilier sont envisagés.

A cela s’ajoute qu’ils ont unautonomie patrimoniale imparfaite, n’exigent pas l’établissement d’un bilan à la fin de l’année et l’établissement de livres comptables aux fins de la TVA. Nous résumons ci-dessous les principales caractéristiques de ce type de société :

  • objet social lucratif mais non commercial ;
  • aucune forme spécifique de l’acte de constitution n’est prévue ;
  • aucun versement de capital minimum n’est requis ;
  • autonomie patrimoniale imparfaite ;
  • inscription au registre des sociétés ;
  • il n’y a pas de livres comptables;
  • il n’est pas soumis à la faillite.
exemple simple d'entreprise

Entreprise simple : exemple

Voyons ce qu’ils sont activités économiques lucratives et non commerciales qui peut être l’objet social d’un SS :

  • simple société agricole ;
  • gestion de biens mobiliers et immobiliers;
  • les sociétés holding non commerciales;
  • exercice d’activités intellectuelles;
  • exercer des activités professionnelles;
  • activités sportives amateurs.

Société simple : responsabilité des associés

Pour la création d’une entreprise simple, ils sont nécessaires au moins deux partenaires. Ceux-ci peuvent être :

  • personnes;
  • société par actions;
  • associations et fondations;
  • autres partenariats.

Les membres n’auront pas à payer de capital initial minimalmais selon le statut, la pleine liberté est laissée à faire les cotisations de nature différente : argent, travail pour le compte de l’entreprise, crédits ou biens mobiliers et immobiliers.

la responsabilité des associés est illimitée, solidaire et subsidiaire. C’est pourquoi on parle aussi d’autonomie patrimoniale imparfaite, contrairement aux sociétés par actions comme les SRL.

Cela signifie que les sujets concernés seront directement responsables des obligations souscrites avec tous leurs avoirs. En outre, il est favorable, étant donné que tout les créanciers pourront exiger le paiement de ce qui est dû à l’un des partenaires.

Cependant, le la responsabilité est subsidiaire. Ainsi, avant d’agir sur votre patrimoine personnel, vous pouvez demander au créancier de faire valoir le patrimoine de la société. Dans le cas où ceux-ci ne satisferaient pas aux obligations souscrites, le reliquat sera déplacé pour agir sur le patrimoine des sujets individuels.

Comment fonctionne l’administration des SS ?

L’administration des sociétés simples incombe à tous les associés, sauf cas exceptionnels. Un système est donc envisagé gestion décousue dans lequel chaque sujet individuel peut prendre des décisions indépendamment du consentement des autres. Dans tous les cas, les actionnaires ont le droit de s’opposer avant qu’une obligation ne soit souscrite et donc devienne effective.

Cependant, il est également possible d’établir unadministration conjointe, en précisant cette faculté lors de la signature de l’acte de constitution. Dans ce cas, il faudra établir si les décisions devront être prises :

  • à l’unanimité;
  • à la majorité.

La première forme est celle qui s’applique directement si la gestion paritaire est précisée dans les pactes sociaux. Au lieu de cela, dans le second cas, il sera nécessaire d’indiquer la volonté d’agir avec la majorité des actionnairessur la base du pourcentage des bénéfices qui sont attribués.

En outre, vous pouvez également établir le limiter la responsabilité illimitée et en solidarité avec un ou plusieurs membres. Toutefois, cette faculté doit être prévue lors de la signature de l’accord social, en précisant le nom de l’actionnaire et ses fonctions au sein de la société. Ce mécanisme différencie ces sociétés des Snc (Société en nom collectif), dans lesquelles cette faculté n’est pas prévue.

Les caractéristiques particulières de la société simple influencent également la gestion économique et sociétale. En effet, il n’est pas nécessaire d’établir un budget, mais seulement un rapport annuel et il n’y a pas d’obligation de remplir les livres comptables, qui sont plutôt requis pour d’autres formes de sociétés de personnes, telles que les Sas et les Snc.

Il n’y a pas d’assemblée générale prévue, et toute modification apportée à l’accord social ou à l’acte constitutif doit avoir lieu avec l’approbation de tous les sujets. L’exemple typique est le cas d’exclusion d’un actionnaire, qui peut avoir lieu de manière facultative ou par la loi.

Quels sont les devoirs et les droits des membres

Pour clarifier le rôle des partenaires dans la société simple, par rapport aux autres formes de société de personnes, le tableau suivant présente les droits et obligations.

Droits des membres Obligations des membres
Voter Paiement de la cotisation sociale
Participation à la gestion de l’entreprise Interdiction de transférer son statut de membre sans l’approbation d’autrui
Contrôler le travail des administrateurs Interdiction d’utiliser les biens de l’entreprise à des fins personnelles
Sur les bénéfices Obligation de responsabilité illimitée pour les obligations souscrites
Droit d’opposition
Liquidation de l’action

Société simple et numéro de TVA

Pour créer un SS, la présence d’un sera nécessaire accord social ou acte constitutif signée par tous les actionnaires et rédigée même sous seing privé. A l’intérieur, vous devez indiquer le nom de l’entreprise, l’objet et les données des membres individuels. De plus, si vous souhaitez limiter toute responsabilité, un engagement spécial devra être conclu, ainsi que si vous souhaitez un formulaire de administration conjointe ou distincte.

Compte tenu de la nature de la société simple, au moment de l’ouverture, vous devrez demander le code fiscal et non le numéro de TVA. Contrairement à l’entreprise individuelle dans laquelle le code fiscal correspond à celui du sujet, dans le SS il s’agit d’un numéro indépendant.

Vous pouvez le demander indépendamment en accédant au site Web de l’Agence du revenu et en téléchargeant le modèle AA5/6. Une fois le document rempli, la personne qui exerce les fonctions d’administration du SS peut procéder de trois manières différentes. En premier lieu, il peut s’adresser à l’un des bureaux territoriaux de laAgence du revenu et remettre un duplicata.

Ou vous avez également la possibilité d’envoyer la documentation par courrier recommandé, ou de contacter un professionnel agréé tel qu’un cabinet comptable. Cette dernière option peut être très utile pour réduire les horaires d’ouverture et éviter les erreurs. En fait, pour demander le code fiscal, vous devez avoir déjà effectué une série d’étapes :

  • création de l’acte de constitution;
  • définition des accords sociaux;
  • inscription dans les 30 jours au registre du commerce local.

Enfin, dans la demande du code des impôts, il est nécessaire de saisir une série d’informations fiscales qui affecteront l’activité commerciale de la société simple.

Numéro de TVA et code fiscal

Partenariat simple : répartition des bénéfices

Dans les SS, il n’y a aucune obligation de préparer un budget, mais il faut quand même préparer un compte de résultat annuel avec toutes les activités réalisées. Grâce à ce document, les actionnaires pourront distribuer les bénéfices éventuels.

En ce qui concerne les sociétés par actions, dans lesquelles une résolution spécifique de l’assemblée des actionnaires est requise, cela n’est pas nécessaire dans les Ss En fait, la distribution des bénéfices aura lieu en référence à ce que indiqué dans les accords sociaux.

Dans le cas où une ventilation précise n’a pas été fournie, alors vous devrez vous référer à l’art. 2263 du Code civil. Selon elle, les divisions des bénéfices des entreprises ont lieu proportionnellement à la valeur des apports de partenaires individuels.

Toutefois, si ces derniers n’ont pas été indiqués dans les pactes sociaux ou ne peuvent pas être quantifiés, alors ils seront considérés participation égale.

Fiscalité dans les Ss

La société simple est une réalité autonome, dont les revenus ne seront pas cumulés avec ceux des associés, mais prévoient une déclaration d’impôt indépendante. Sur la base des dispositions de l’article 6 du TUIR, le revenu imposable des SS est déterminé sur la base de l’individu sources de production économiquecontribuant ainsi à l’ensemble.

Par exemple, votre entreprise peut générer des revenus provenant d’activités immobilières telles que la location d’une maison ou d’investissements réalisés. Vous ne trouverez pas de revenus d’entreprise, puisqu’aucune activité commerciale n’est prévue. Le montant qui déterminera les bénéfices sera donc calculé au déduction faite des frais déductibles et déductibles.

Dans le tableau suivant, nous avons indiqué quels sont tous les éléments que vous pouvez déduire ou déduire.

Déductible d’impôt sur le revenu Frais déductibles
Pertes subies dans les phases de démarrage Frais d’entretien des actifs
Des dons Des dons
Dons d’organismes à but non lucratif et d’associations
Intérêts débiteurs sur prêts et hypothèques

Le bénéfice distribué s’accumulera avec le revenu imposable de chaque actionnaire individuelauquel s’appliquera la forme d’imposition prévue en fonction de la catégorie du sujet, en tant que personne physique ou société.

Dissolution de la société simple

La dissolution de la société simple peut avoir lieu en façon consensuelle uniquement si tous les partenaires sont d’accord. Dans ce cas, s’il n’y a pas de dettes, le responsable peut demander l’annulation du registre des entreprises et la fermeture du code fiscal à l’Agence des revenus.

Au lieu de cela, en présence de dettes, il devra être nommé un liquidateur qui servira à remplir les obligations et à répartir les bénéfices restants entre les actionnaires. En outre, la clôture peut effectivement intervenir dans les cas suivants :

  • fin de la durée de l’objet social ;
  • réalisation de la mission des SS;
  • impossibilité d’atteindre l’objet social visé ;
  • après 30 jours, en cas d’absence du nombre de base de membres.

Il n’est pas prévu, parmi les causes de dissolution, faillitecar l’entité commerciale n’atteint pas d’objectifs commerciaux et n’est donc pas en mesure de faire faillite.

Entreprise simple – Foire aux questions

Que faire de la société simple ?

La société simple prévoit l’exercice d’une activité économique qui ne doit pas avoir un caractère commercial, mais liée à des secteurs tels que l’agriculture, l’immobilier et les services intellectuels ou associatifs.

La société simple peut-elle échouer ?

Non, la société simple n’est pas soumise à l’insolvabilité, et ne peut donc pas faire l’objet d’une procédure de faillite. Voici comment cela fonctionne.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *