January 27, 2023
Patinage de vitesse, le sceau de Davide Ghiotto et la surprise de David Bosa à Calgary pour l'Italie – OA Sport


Les quatre premières étapes de la Coupe du monde de patinage de vitesse ils sont allés aux archives et en Italie le sourire est là pour autant recueilli dans cette première partie de saison. L’équipe dirigée par le directeur technique Maurice Marchetto a obtenu la beauté de deux victoires et six podiums au général dans la succession des engagements sur le plus haut circuit international.

Dans le en-tête double à Calgary, en effet, le Bel Paese est sorti décidément rafraîchi et le rendez-vous “#4” a clairement laissé sa marque. Oui pourquoi David Ghiotto il cherchait son premier succès en Coupe du monde, après avoir accumulé des podiums (5) lors des dernières courses.

Dans les proches 10000 mètresqui a remporté le bronze dans Five Circles à Pékin, le bleu a fait mouche, remportant clairement l’épreuve et établissant le nouveau record italien de 12:45.10améliorant de 88 centimes le résultat qui lui avait permis de monter sur le podium aux Jeux en Chine.

Patinage de vitesse, David Bosa épate tout le monde à Calgary ! Troisième bleu du 1000 mètres avec record italien

Bien sûr, le Canadien Ted Jan Bloemen, champion de la distance infinie, s’est imposé avec le temps fou de 12:33.75 (record de piste) dans la Division B du 10 000 mètres, mais lors de l’étape de Calgary il a aussi été possible de voir à quel point les conditions de piste étaient un peu plus favorables pour ceux qui ont tenté la “division secondaire” des essais plus longs. Qu’il suffise de dire que dans le 5000 mètres féminin, la Néerlandaise Sanne In’t Hof elle s’est imposée avec un meilleur temps que celui d’une championne absolue comme sa compatriote comme Irène Schouten.

Un succès significatif pour Ghiotto puisqu’un Italien ne s’était pas imposé dans une spécialité chronométrée de patinage de vitesse depuis Henri Fabrisle seul Italien à s’être imposé sur la distance (10 000 mètres) lors de la Coupe du monde en novembre 2006 à Moscou.

Puis David Bosa a pensé à lui donner une bonne secousse. Le trentenaire local, après les améliorations mises en évidence au cours de la saison qui l’ont mené en Division A du 500 et 1000 mètres, est allé prendre la troisième place au kilomètre avec le nouveau record italien de 1:07.24, améliorant de 16 centimes le record national qui lui appartenait déjà, établi le 5 décembre 2021 à Salt Lake City. Un résultat de valeur historique car un seul autre athlète italien dans l’histoire était revenu dans le top-3. La référence est à Mirko Giacomo Nenzi qui le 30 novembre 2013 a terminé deuxième de l’étape de Coupe du monde à Astana (Kazakhstan) derrière l’américain Shani Davis.

On peut aussi sourire, alors, pour la constance dont fait preuve la jeune femme Laura Peveri dans le départ groupé : le coureur de 21 ans a terminé cinquième du départ groupé à Calgary et est entré dans le top 5 pour la quatrième fois consécutive en autant de courses sur route saisonnières. A partir de ces données, il est possible de comprendre comment ils existent d’excellentes indications en vue des prochains engagements: le Championnats d’Europe à Hamar (Norvège), prévus du 6 au 8 janvier; là cinquième étape de la Coupe du monde à Tomaszow Mazowiecki (Pologne) du 10 au 12 février.

Une considération également renforcée par ce qui a été fait par Andréa Giovannini, vainqueur du mass start de l’étape n.3 à nouveau à Calgary et leader du classement de la Coupe du monde des spécialités. Un Giovannini malchanceux hier car il aurait été possible de répéter le podium au Canada sans l’entrée audacieuse du Coréen Seung Hoon Lee qui a causé la double chute (la sienne et celle du bleu). Nous préparons donc 2023 en Italie avec confiance.

Crédit : Martin De Jong du communiqué de presse FISG



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *