January 31, 2023
Noël à Sandringham : les traditions de Windsor d'Elizabeth à Charles III


CharlesIII, lors de son premier Noël en tant que roi, aura pour tâche de perpétuer les traditions séculaires si chères à Elizabeth II, dont beaucoup remontent à l’époque victorienne. Sans le souverain, ce sera un Noël différent et plus triste, mais les coutumes recréeront l’atmosphère intime, pleine de souvenirs que la Reine a créés et transmis en près d’un siècle de vie.

Sapins et chants de Noël

Cette année également, la tradition de Noël des Windsor a été respectée : un arbre d’environ six mètres, orné de plus de trois mille lumières, a été placé dans le St. George’s Hall, un autre dans le Crimson Drawing Room et un tiers de quatre mètres dans la Royal Dining Room de Holyroodhouse. Il y a aussi trois sapins qui viennent directement des bois de Windsor et sont positionnés chaque année sur les côtés et sur l’escalier du Marble Hall du palais de Buckingham, une tradition inaugurée par la reine Victoria.Enfin, un autre est situé dans le White Drawing Chambre. C’est le prince Albert, époux de Victoria, qui a relancé et transmis l’habitude de décorer le sapin du Palais, comme cela se faisait dans son pays natal, l’Allemagne. Or cette coutume est née en Estonie, où la présence de sapins de Noël est attestée dès le XVe siècle. Mais il existe aussi un précédent, bien qu’il semble isolé : en 1800, comme l’explique le biographe John Watkins, la reine Charlotte, épouse de George III, aurait fait installer un sapin de Noël dans la Queen’s Lodge. Toujours les 8, 9 et 12 décembre de chaque année, des chants de Noël ont lieu sous l’arbre du St. George’s Hall.

Cartes de voeux

Noël ne peut pas venir sans les cartes de vœux classiques de famille royale. Aussi dans cet habit il y aurait la main de la reine Victoria et du prince Albert. Cette année, le nouveau souverain a publié, via les canaux sociaux habituels, la photo de la carte de Noël qui le représente avec la reine consort Camilla. L’image a été prise le 3 septembre aux Braemar Games en Écosse. C’est une célébration nationale de la danse et du sport qui se déroule dans un village à 60 miles à l’ouest d’Aberdeen. Charles et Camilla ont été immortalisés quelques jours avant la mort d’Elizabeth II, mais cette photo est déjà entrée dans l’histoire comme le premier cliché de Noël du roi Charles III.

Tous à Sandringham pour Noël (selon la tradition)

Quand elle était encore en vie là-bas reine Elizabeth le voyage en train de la gare King’s Lyon de Londres à Sandringham a été annoncé par tous les médias britanniques et l’écho a atteint tous les pays d’Europe. Les membres de la famille royale arrivaient généralement au domaine par ordre croissant d’ancienneté, de sorte que Charles et Camilla étaient les derniers à arriver à destination. Cette année, la première sans la reine, cette tradition subira une tournure évidente. Il n’est pas exclu qu’elle soit complètement abandonnée au nom d’une plus grande informalité, qui devrait être le mot d’ordre du premier Noël de roi de Charles. À l’époque élisabéthaine, les invités de Sandringham recevaient le programme des événements festifs et des repas et trois changements de tenue par jour étaient nécessaires et, pour le dîner du réveillon de Noël, une tenue de soirée pour les femmes et une cravate noire pour les hommes. Ces traditions auraient plus de chances de rester intactes.

Échanges de cadeaux et puddings

Selon une autre tradition allemande importée par la reine Victoria et son mari, la “Heiligabend Bescherung”, dans la famille royale, les cadeaux sont déballés le 24 décembre à 18h, après le rituel du thé. Les Britanniques, en revanche, ont l’habitude d’échanger des cadeaux le 25 décembre. Les paquets rubanés sont disposés dans le salon rouge, sur une table recouverte d’une nappe de lin blanc. Chaque membre de la famille dispose d’une petite partie de la table sur laquelle se trouvent ses cadeaux, délimitée par une note à son nom. Depuis quelques années, cependant, la tradition aurait subi quelques changements. En effet, en 2019, lors de l’émission “A Berry Royal Christmas”, Kate Middleton il a dit: “La tradition familiale de William est maintenant d’ouvrir un seul cadeau la veille de Noël…”. Ainsi, les autres colis seraient jetés le 25. Les Windsor ne s’offrent jamais d’objets coûteux, mais de petites choses, drôles et parfois exagérées. Par exemple, Kate Middleton a donné à Harry le kit plastique : “Développez votre propre ami” (“Créez votre petite amie”), un titre éloquent, étant donné qu’à l’époque le duc était encore célibataire. La reine Elizabeth offrait au personnel 1500 puddings de Noël et 620 cadeaux.

Messe à Sainte Marie-Madeleine

Le 25 décembre, à 9 heures du matin, heure britannique, la famille royale assiste à la traditionnelle messe privée en l’église Sainte-Marie-Madeleine, à Sandringham. Le service civil, en revanche, a lieu à 11h, lorsque les Windsor effectuent l’habituel “walkabout”, ou la marche dans l’ordre hiérarchique (qui en anglais s’appelle ordre hiérarchique) dans la foule qui les attendait pour les voir de près. Les dames de la maison de Windsor doivent porter des chapeaux. Une anecdote intéressante est liée à cet événement de coutume royale. En 1990, Lady Diana s’est présentée à l’église dans une robe en laine violette avec quatre boutons en tissu. C’était magnifique, mais la teinte ne convenait pas tout à fait à l’événement. En réalité, pour la messe, la princesse aurait dû porter une autre robe, réservant la violette à une autre occasion, toujours pendant les festivités de cette année-là. En fin de compte, cependant, elle a décidé d’inverser les vêtements, peut-être comme une rébellion contre les règles royales et la première tentative de trouver un style personnel qui lui appartenait complètement.

Petit-déjeuner et déjeuner de Noël

Personne ne peut commencer à manger avant le dirigeant, personne ne peut s’endormir si Sa Majesté il est toujours éveillé. Voici quelques-unes des règles de protocole relatives aux vacances à Windsor. Tous les repas servis à Noël doivent être bio et britanniques. Le petit-déjeuner du 25 décembre est rigoureusement composé de saucisse et de lard, mais seuls les hommes peuvent descendre au salon pour en profiter. Traditionnellement, en effet, les femmes de Windsor le consomment dans leur chambre. Lors du déjeuner de Noël, le chef cuisinier est invité dans la salle où la famille royale déjeune pour un échange de salutations avec le roi (ou la reine) et un toast au whisky. Généralement les très jeunes enfants déjeunent à l’étage pour ne pas déranger les adultes. A 15 heures, les Windsor se sont réunis pour assister au discours de la reine, mais il semble que cette année, au nom de moins de formalité, ce rituel sera abandonné.

Les tristes vacances de Diana

Il existe une coutume ludique et très particulière dans la famille royale, qui remonte à Edouard VII : tous les convives des déjeuners et dîners de Noël de Sa Majesté doivent se peser sur une balance. Pour montrer que vous avez apprécié vos repas, vous devriez prendre 3 livres ou 1,3 kilogramme. Pour Dame Diane les écailles dorées sont devenues un cauchemar. Ses problèmes avec la nourriture ne lui permettaient pas de voir cette tradition pour ce qu’elle était, qui était un jeu et il semble que la reine Elizabeth ne l’ait jamais exemptée du rituel bizarre. Pour la princesse de Galles, Sandringham était “bouché” et sa seule issue, comme le raconte l’ex-chef Mc Grady, aurait été « se promène seul dans le parc ».





Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *