January 27, 2023
Critique du film Netflix avec Christian De Sica


Noël à tout prix avec Christian De Sica et Angela Finocchiaro est la comédie de Noël de Netflix, qui sortira en décembre 2022.

Noël à tout prixune comédie de Noël écrite et réalisée par Jean Bognettiprésente un casting de grands noms italiens tels que Christian De Sica et Angéla Finocchiaroavec Claude Colica et Le dharma mange les bois. Sorti sur la plateforme Netflix le 19 décembre 2022, il marque la coproduction entre le géant du streaming, Sony Pictures International et Colorado Film, connu pour des produits qui suivent souvent la tendance de Noël.

Remake du film français de 2021 réalisé par Alexandra Lecière, Mes très chers enfants, Noël à tout prix ça commence avec les jeunes Alessandra et Emilio qui accueillent sans trop d’émotion leurs parents pour s’installer définitivement en ville, certains pour vivre avec leur partenaire et d’autres pour vivre plus près du travail. Pourtant, pour les parents des deux garçons, un début d’indépendance, de liberté et même une certaine maturité sont les premiers effets d’un moment tôt ou tard inévitable : l’abandon du nid familial. Cependant, cela ne se transforme pas toujours en une relation froide limitée à quelques minutes passées ensemble, avec quelques appels téléphoniques obtenus seulement après de nombreuses insistances. Déçus et navrés, Carlo et Anna, respectivement Christian De Sica et Angela Finocchiaro ils mettent en œuvre un plan que l’on peut qualifier de diabolique, surtout compte tenu de la tournure que prennent les parents qui tentent, sans succès, de dire la vérité à leurs enfants. C’est un héritage soudain qui ferait de Carlo et Anna des millionnaires. Par conséquent, Alessandra et Emilio sont convaincus que leur vie est sur le point de changer aussi et pour obtenir une part de cette grosse somme, ils changent d’attitude envers leurs parents qui, enfin, les voient rentrer à la maison et, comme ils l’espéraient tous les deux, passer un autre Noël ensemble. .

Noël à tout prix: ces vacances passées en famille depuis des années ne doivent jamais changer

Dans son troisième film en tant que réalisateur, Giovanni Bognetti adapte cette comédie française sophistiquée bien connue et cynique à un panorama entièrement italien, où l’on peut redécouvrir les valeurs et les traditions typiques de l’Italie. De la famille aux coutumes du passé, des coutumes religieuses aux nouvelles normes et coutumes qui composent tout un noyau familial, un quartier, une ville et un univers décoré pour l’une des fêtes les plus attendues de l’année. Dans chaque maison il y a un sapin de Noël, sur presque tous les balcons il y a des lumières et, comme on peut le voir dans le film, Rome est le centre palpitant de tout ce qui concerne cette célébration qui est récemment devenue de plus en plus centrale au cinéma et à la télévision. Pas étonnant compte tenu de la période de l’année : un anniversaire célébré presque partout dans le monde. Noël à tout prix est une comédie qui fait sourire plus que rire, s’écartant de la farce comique typique où nous avons l’habitude de voir un acteur comme Christian De Sica, qui, avec Finocchiaro, est l’un des éléments les plus spirituels du film, capable de susciter cette hilarité, mais pas absente du film.

Le scénario qui peut paraître évident n’est en fait pas la véritable matrice comique de l’histoire, qui s’enrichit de situations, souvent similaires les unes aux autres, avec des mouvements, des gestes et des actions vraiment drôles. Une série de petits gags impliquant tous les personnages, en particulier Christian De Sica et Claudio Colica, protagonistes de scènes hilarantes qui ont du succès même si elles se répètent plusieurs fois. La mise en scène et la mise en scène de Bognetti sont aussi simples que délicates pour représenter par contraste la chaleur et la simplicité d’une famille où l’importance réside dans les affections, et la somptuosité et l’élégance des vêtements et des environnements qui symbolisent plutôt la froideur et, dans certains cas, même un certain mépris. Les excellentes interprétations, parmi lesquelles celle d’Angela Finocchiaro dans le rôle de la mère italienne typique et Christian De Sica dans le rôle de médiateurFabriquer Noël à tout prix un film agréable, qui se suit avec intérêt et qui, même dans la conclusion, est loin d’être anecdotique, malgré le thème déjà vu.

A Noël tout peut arriver mais l’important c’est que ce soit toujours pareil et toujours différent

Noël à tout prix

Même les interprètes, déjà connus du cinéma italien, Claudio Colica et Dharma Mangia Woods, ont ce qu’il faut d’alchimie, de complicité, entre conflits et provocations, d’un frère et d’une sœur qui ont bien plus en commun qu’ils ne le pensent, à commencer par la volonté de s’éloigner de leurs parents. La première moitié du film est peut-être plus faible que la seconde, agrémentée de quiproquos, de sketchs, de quiproquos et d’ambiguïtés qui rappellent la saveur des comédies tant italiennes que françaises. Ce ne sont pas les blagues les plus sarcastiques et mordantes à faire Noël à tout prix une belle comédie sur Noël, mais ces moments et contextes sui generis où précisément ces valeurs de connexion, de relation et de rapport sont les plus mises en évidence. Il y a des rumeurs qui courent, des dynamiques liées à ces petits secrets et à ceux oublier les malentendus qui n’ont pas été résolus depuis des années, ainsi que les discussions continues sur la réussite de ses enfants ou sur une relation toujours solide malgré les années qui passent, avec des besoins et des ambitions qui changent. Noël à tout prix c’est donc une comédie forte aussi dans sa photographie de la société italienne, toujours très attentive à une apparence qui atteint les plus hauts niveaux lors de vacances comme Noël.

Le mensonge qui est l’incipit de l’histoire touche tout le monde, tandis que la vérité apporte avec elle des souvenirs anciens, la nostalgie de l’enfance et un retour aux sources. Les parents qui considèrent toujours leurs enfants comme leurs enfants se réfèrent à cette conception de la personne et de l’être humain, extérieure à son rôle de parent, qui dans certaines circonstances semble disparaître. Des protagonistes aux personnages secondaires, quelques détails suffisent à caractériser chacun avec une attention pas toujours présente dans ce genre de film et qui favorise ainsi l’expression de ces éléments typiques des contextes italiens tels que la précarité du travail, l’intimidation souvent subis par la plupart des jeunes et des métiers qui ne font qu’accroître ce sentiment d’échec et d’échec qui caractérise aujourd’hui une époque. C’est ça Noël à tout prix il suscite aussi des réflexions inattendues, sans toutefois jamais sortir du genre plus ironique et comique du film.

Lire aussi Un cadeau de Tiffany : critique de la comédie de Noël avec Zoey Deutch


Réalisation – 2.5


Scénario – 2


Photographie – 2.5


Par intérim – 3


Son – 2.5


Émotion – 2



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *