January 30, 2023
Tous en ligne (depuis la nuit) pour la sneaker de rêve : de toute l'Italie pour le lancement de la boutique Jordan World of Flight


Luca et Massimo ont passé une longue nuit et de nombreuses heures dans le froid même le matin, après être arrivés ensemble à Milan en train, un de Bénévent et un de Rome. Le tout pour pouvoir entrer, dès l’ouverture des portes, dans le premier magasin au monde entièrement dédié aux Air Jordan de Nike, via Torino 21. Et avec eux, le jour des débuts, plus de trois mille personnes, dont beaucoup déjà file d’attente de la nuit.

(Cadre)

Le premier groupe de garçons qui a dormi à l’extérieur du magasin, installant une tente avec un radiateur, avait déjà campé depuis minuit. La mission : saisir les chaussures au prix catalogue puis les revendre en ligne. C’est ainsi qu’un jeune de 20 ans l’explique : « C’est une opportunité qui n’arrive pas tous les jours. J’envisage d’acheter plus de paires de chaussures car je les revends ensuite sur différents sites. J’ai déjà revendu plus de 300 paires. , tous les nouveaux”.

A Milan, le premier magasin Jordan World of Flight au monde dédié à la marque créée pour le champion NBA

par Nicolas Baroni



Un autre explique l’entreprise : « L’autre jour, le modèle Jordan Travis Scott était lancé à 160 euros. Sur les sites internet, il a déjà grimpé à 1 500, voire 2 000 euros. Pour moi, je prendrai la Jordan 4, qui a coûté 700 euros en ligne et ici 200. Je vends tout le reste. Tu gagnes de l’argent, j’y travaille”.

Les garçons alignés derrière les barrières doivent attendre pour atteindre le belvédère noir au carrefour entre via dell’Unione et via Torino, où les agents de sécurité délivrent une note avec le numéro nécessaire pour accéder au magasin. À l’intérieur, des t-shirts et des sweat-shirts en édition limitée et exclusive dédiés à Milan, tandis que dans un espace dédié, il est possible de personnaliser des chaussures blanches, ainsi que des vestes, qui peuvent être personnalisées avec des patchs et des épingles.

(Cadre)

Le premier jour, le produit le plus vendu est les Air Jordan 1, dans le versikone haut ou bas, les deux s’arrachent en quelques heures. Au point de mécontenter un garçon arrivé dans l’après-midi de Sesto San Giovanni accompagné de son père spécialement pour les acheter : “Malheureusement je n’ai pas pu venir ce matin car j’avais école. Ils sont en ligne mais ils coûtent trop cher”. “Et maintenant, il va être difficile d’aller ailleurs pour lui trouver une autre paire de chaussures qui lui conviendra – ajoute le père -. Je pensais que la boutique était un peu mieux approvisionnée, j’ai été un peu déçu, pour être honnête”.

(Cadre)

“Nous voulons acheter le Travis Scottil n’y a qu’ici à 600 eurosvous pouvez les trouver en ligne », dit-il julien18 ans, accompagné d’un ami qui dit à la place “non, je veux juste regarder, je n’achète pas. Mais je les aime”. Sylvie et Alexeï ils viennent de Bollate (elle) et de Limbiate (lui), tous deux travaillent dans des magasins de chaussures et font la queue depuis une heure et demie : “Aujourd’hui on a pris un jour de congé pour venir ici”, expliquent-ils. “On ne sait pas ce qu’on va trouver à l’intérieur de la boutique, on est venu chercher les chaussures, on regarde, ça dépend ce qu’il y a, si on trouve quelque chose parmi les pièces les plus recherchées qu’on essaiera d’acheter”.

Enfin, vers 16h30, c’est au tour d’un couple muni d’un QR code depuis plus d’une heure de récupérer une paire de chaussures : « Nous venons de Fino Mornasco, dans la province de Côme, nous sommes retraités et notre fils nous a envoyé qui rompt avec cette entreprise depuis deux ans”, explique le père qui raconte : “Une fois il a acheté une paire de Black Cats pour 160 euros, les a gardées intactes sous son lit pendant 2 ans puis a réussi à les revendre pour 520euros”.

(Cadre)

Catherine Gaetani19 ans de Lecce, étudiante à l’Institut Européen de Design, a récemment vécu à Milan, est avec son petit ami et son amie Gaïa Vassallo, Palermo de 24 ans étudiant à l’IULM : “On a gagné une paire de Nike en ligne – expliquent-ils – on a participé à un tirage au sort ce matin de 10h à 10h30 et on a été sélectionnés”. “Je paierai 150 euros la chaussure – dit Caterina – et ensuite elle sera revendue beaucoup plus car elle a une valeur de mille euros, voire 2 mille. Je ne sais pas si nous les vendrons, nous déciderons , j’ai commandé le numéro 43 pour mon copain”. “Je suis là pour ma cousine – explique Gaia -. Nous aimons cette tendance des chaussures en quantité limitée, c’est cool comme tout, vous savez que vous les obtenez et vous savez que même seulement quatre personnes dans le monde peuvent les avoir. Ici, ils avez des produits que vous ne pouvez pas prendre tous les jours”.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *