January 27, 2023
Serie B : Parme chute avec Spal, Côme relance, Bénévent égale


Dans les autres matches de l’après-midi, Südtirol s’est imposé sur la Cittadella et Ascoli sur Cosenza

M. Antinelli- M. Lignelli- L.Pastuglia

L’éclair de Gudmundsson se clôt dimanche en B : à Marassi, Gênes bat Frosinone 1-0 dans le grand match du 18e de finale et rattrape Bari à la troisième place, à 30 d’altitude. A 18h45, l’habituel Brunori débloque et dirige le derby des îles : Palerme fait 2-1 contre Cagliari et se hisse à la 11e place, à une altitude de 23. Les équipes visiteuses se réjouissent des matchs de l’après-midi : la Spal de De Rossi s’impose 1-0 au Tardini contre Parme, la Côme de Longo annihile Ternana 3 -0 à Liberati. Succès extérieurs également pour Sudtirol, qui s’est imposé 2-0 au Tombolato contre Cittadella, et Ascoli, qui a encaissé un lourd 3-1 sur le terrain de Cosenza. Le seul match nul vient de Braglia : entre Modène et Bénévent c’est 1-1. Lundi, Pérouse-Venise ferme la journée à 20h30.

Cittadella-Südtirol 0-2

Citadel en playout risque de revenir après deux défaites consécutives. Südtirol n’a même pas gagné depuis octobre, même s’il a accumulé une série constante de matchs nuls. C’est-à-dire que les deux doivent gagner, mais le calendrier cruel de B les a opposés l’un à l’autre. Südtirol gagne, dépassant ainsi Brescia au classement et attaquant les playoffs. La première tentative de sortir de l’impasse vient avec Rover, mais le match change définitivement lorsque Cittadella se retrouve avec 10 joueurs en raison d’une faute de Danzi sur Odogwu, le deuxième carton jaune du milieu de terrain. Tous les doutes ont donc été dissipés à la 29e minute avec l’exploit du pied droit de Nicolussi Caviglia, qui a célébré en grand l’appel de Roberto Mancini. Dans le temps additionnel de la première mi-temps, après avoir provoqué l’expulsion, il y a aussi la gloire du but pour Odogwu. Percussion de force dans la zone et double avantage du Südtirol. À la 68e minute, le 3-0 a été annulé en raison d’une touche de Mazzocchi.

Parme-Spal 0-1

Le derby émilien monte en flèche après 19 minutes pour Parme, qui fait tout seul : en effet, un centre de Maistro est mal dévié par Osorio qui se moque de son gardien et ouvre grand la porte à Rabbi. Parme se regroupe avec Vazquez dirigeant la manœuvre, mais ne perce pas. Même pas quand un tir (dévié) de Bernabé effleure le poteau ou quand Tutino sert vraiment Mudo dans la surface, qui ne parvient pas à donner de la force à son pied droit. Parme revient en force des vestiaires, se déversant dans la moitié de terrain adverse, mais Spal résiste. A la 68ème minute Bonny a l’occasion d’égaliser mais se laisse hypnotiser par Alfonso. Vers la fin, les esprits s’échauffent à cause d’un tir de Murgia sur Sohm qui aurait coûté carton rouge et infériorité numérique à l’équipe de De Rossi, le tout annulé cependant par l’arbitre après le déplacement dans le Var. sur la ligne une tête de Vazquez.

Cosenza-Ascoli 1-3

Même Ascoli contourne Brescia et recule à un point des playoffs, prenant un succès qui manquait au dernier tour en octobre. Deuxième KO consécutif pour les hôtes, avant-dernier. Bien qu’ils soient les premiers à s’éclairer avec la conclusion de l’extérieur de Voca. Peu après un centre de Larrivey pour Brignola qui tente de surprendre Leali d’une tête. Cependant, c’est le jeune Francesco Donati qui a sorti l’impasse, talonnant la passe décisive de Dionisi à la 18e minute. Toujours avec Brignola, cette fois sur coup franc, Cosenza voit le tie-break au-dessus de la barre transversale. Au bout d’une demi-heure, Collocolo a presque doublé son avance. En finale, cependant, Zilli sous le but ne parvient pas à égaliser. Spectaculaire puis Leali sur Larrivey. Et puis Ascoli en finit sur la contre-attaque avec Gondo, dépassé par ses coéquipiers. Nasti raccourcit la distance, mais il n’y a même pas le temps d’espérer quelque chose de plus car Collocolo la referme après avoir sauté sur deux adversaires dans la surface.

Modène-Bénévent 1-1

Match nul entre Modène et Bénévent, le troisième résultat utile d’affilée, qui restent bras dessus bras dessous au classement avec 22 points. Mais les choses auraient pu se passer autrement car après 7 minutes et demie Diaw est déjà sur place. Il avait déplacé le ballon dans la surface en se laissant submerger par Capellini, mais Paleari était super (encore) sauvant le penalty. Peu de temps passe et Tremolada, déjà prêt à applaudir, frappe le poteau. Étonnamment donc, tout bascule peu après 20 minutes de jeu grâce à Acampora qui défend un superbe ballon dans la surface et marque l’ouverture du score dans un virage. Au final, Diaw parvient pourtant à exulter : un superbe but lobé et une passe décisive extraordinaire de Tremolada qui contrôle le ballon talon arrière avant de lancer. En début de seconde mi-temps, Modène se montrait plus, alors qu’en finale c’est Bénévent qui élevait son centre de gravité à la recherche du but vainqueur. Sans que le résultat ne change.

Ternana-Côme 0-3

La semaine positive de Ternana, en termes de résultats, a été interrompue à domicile contre Côme qui a renoué avec la victoire après plus d’un mois et a laissé derrière lui l’avant-dernière place. Ternana démarre immédiatement sous pression, les invités tentent de l’alléger avec quelques relances, qui au départ n’apportent que des corners, mais déjà au bout d’un quart d’heure le bon ballon arrive pour Cutrone qui ne se trompe pas devant le but. Dans la demi-heure, au contraire, la tête de Favilli de l’éventuel égaliseur est annulée car le ballon, au moment du centre, était déjà sorti sur la ligne de but. Peu de temps avant de retourner aux vestiaires, lors d’un autre redémarrage, Côme a également failli marquer le 2-0 avec Gabrielloni. Les locaux ont beaucoup grandi en seconde période, mais la journée s’est avérée malchanceuse et juste avant la demi-heure Coulibaly a touché le poteau. Avec trois remplacements au total (y compris le changement Cutrone-Mancuso), Côme tente de ressortir du siège tandis que Ternana continue de ramasser des bois, le dernier avec la barre transversale de Favilli. Et l’insulte ne s’est pas fait attendre : but du joueur de 19 ans (appartenant au Napoli) Ambrosino sur les développements d’un corner sur fond de protestations pour une éventuelle faute en attaque. Arrondissez le résultat de Mancuso.

Palerme-Cagliari 2-1

Cagliari a pris un bon départ et Pavoletti a gaspillé sa tête sur un centre de Makoumbou à la 8e minute, tandis que Nandez n’a pas bien tiré depuis l’intérieur de la surface suite à une passe décisive de Kourfalidis. Après seulement une demi-heure de marque rossoblu, les Siciliens grandissent doucement et à la 35e minute ils obtiennent un penalty : Nandez garde la jambe immobile et Stulac chute dès qu’il sent le contact. Maresca décide du penalty et le Var ne peut donc pas intervenir : Brunori déloge Radunovic du spot. Une malédiction terminée pour lui, après deux erreurs consécutives de 11 mètres contre Cosenza et Venise. Et c’est un but qui fait mal à l’équipe de Liverani. En seconde période, Cagliari a de nouveau été moqué : l’équipe sarde a subi un doublé de Segre à la 53e minute, bon à enchaîner après le corner de Stulace en pliant les mains de Radunovic. Valente et Di Mariano pourraient faire 3-0 sur la contre-attaque, avant que Cagliari ne raccourcisse la distance, tout cela grâce aussi aux entrées de Luvumbo et Gaston Pereiro : le premier centre, le second fait le côté pour Pavoletti qui fait 2-1 en une diapositive. Dans la finale, Pigliacelli est super sur le tir extérieur de Carboni, avant le triple coup de sifflet.

Gênes-Frosinone 1-0

À Marassi, c’est un défi à haute altitude. Les hommes de Grosso attaquent le match d’entrée, mais il y a un bon rythme de part et d’autre et les Rossoblù prennent l’avantage. À la 22e minute, le corner d’Aramu trouve le tir de Bani et la touche de Gudmundsson sur la ligne porte le score à 1-0. Frosinone tente de réagir, l’équipe de Gilardino tient le coup et double presque la mise à la 38e minute : le corner d’Aramu trouve une autre trajectoire vénéneuse et heurte la barre transversale après la déviation de Mazzitelli, proche du but contre son camp. Peu avant la pause, la belle occasion était pour les Ciociari : le tir de Boloca était stoppé sur la ligne par Strootman. En deuxième mi-temps, les rythmes ralentissaient et moins de dangers arrivaient des parties de Semper et Turati. Malgré les changements de Grosso, les leaders de la ligue n’ont pas piqué et le 1-0 est apparu jusqu’à la 90e minute. Avec les trois points et un départ au sprint, Gilardino marque 30 points et poursuit sa course vers le sommet de la classe.

.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *