January 27, 2023
Svilar et la défense flop, l'attaque ne pique pas : une Roma nerveuse s'incline 3-0 face à Cadix - Forzaroma.info - Actualités As Roma football - Interviews, photos et vidéos


Les Giallorossi ouvrent leur camp d’entraînement au Portugal par une mauvaise défaite : Vina est expulsé, puis une bagarre qui se rapproche en finale. La défense était mauvaise, huit changements dans l’intervalle : Kumbulla et Svilar étaient les seuls à jouer 90 minutes

François Iucca

À AlbufeiraRome joue le premier des trois matches amicaux de sa retraite en Le Portugal. Et perd contre les Espagnols de Cadix, avant-dernier en Ligue, visiblement en avance sur le plan physique et plus dangereux que les Giallorossi. Après le souvenir de Sinisa Mihajlovic avec le deuil au bras et une minute de silence, ça se termine 3-0 pour l’équipe de Sergio Gonzalez : but par alcaraz,Bongondae Negredo qui profite plutôt d’un non-parfait avilir. Mais la défense jaune et rouge du début montre qu’ils ne sont pas de la partie, avec le trio composé de Mancini, Kumbula Et Allez ainsi qu’avec des étrangers, Karsdorp et el Shaarawy. Et avilir, qui au bout d’un quart d’heure revient en passant le ballon aux adversaires, pas très malin et réactif pour capitaliser sur l’erreur. La Cadix dribble plus, mais est imprécis dans les derniers mètres, donc les Giallorossi contrôlent d’abord, sans créer d’occasions, mais en continuant à subir surtout sur le bandes. Surtout à gauche, avec Alejo constamment libre de traverser. Dans le 3-5-2 de Mourinho, c’est matique avec Pèlerins Et Bœuf à ses côtés, et le tandem Zaniolo-Abraham vers l’avant. Les rythmes de l’espagnol sont plus aigus tandis que le Rome est resta et souvent inattentif dans marquages, trop léger. Alors le Cadix peut gagner en confiance et se créer des occasions, à hauteur de l’avantage qui en découle 23′ : action à gauche, pénétration et passe arrière ad Alcaraz qui peut frapper le filet sans être dérangé depuis le bord. Le tout premier anneau du Rome arrive à 26′ avec Abraham, qui tourne mais donne un coup de pied central.

Rome souffre, Cadix en profite : même Svilar est coupable. Puis le combat à la fin

Le match se réchauffe pour quelques fautes de trop, notamment des Espagnols, ce qui rend l’équipe nerveuse Mourinho. Des étincelles d’abord entre Gaucher Et Lozano, puis Alejo et el Shaarawy, qui supporte mal l’intervention d’un adversaire plutôt coriace. Les Espagnols tentent le schéma habituel avec la décharge à droite et la croix basse au milieu, qui mène au poteau Pérez, laissé libre de donner un coup de pied sans trop d’opposition du bord. Zaniolo essayer quelques tours, mais c’est toujours bloqué dans l’œuf et ça n’affecte pas, ainsi que Abraham qui ne devient dangereux que sur un rebond. A la 38e minute un autre épisode témoigne de nerfs un peu plus tendus : l’expulsion de Matias Allez. L’Uruguayen frappe durement Alejo et en fin de terrain, l’arbitre éteint immédiatement le feu rouge qui semble encore excessif. Le fait est que le Rome rester en 10 et pur Pèlerins réagit au nième intervention dure et libre d’un adversaire. Après cinq minutes, une première mi-temps très grise pour les Giallorossi se termine dans tous ses éléments. Dans la seconde moitié Mourinho il fait ce qu’il avait prédit : il change huit joueurs sur dix. À l’intérieur de Celik, Smalling, Ibanez, Spinazzola, Cristante, Camara, Volpato et Shomurodov. Dès la première mi-temps, ils restent seuls Diable Et Kumbulla. Les Giallorossi démarrent mieux, mais le sprint s’arrête presque aussitôt. Jouer la charge c’est avant tout tacheté, de loin le plus gai. Peut-être le seul. L’Italien-Australien essaie, prend le ballon puis fait un pari donner un coup. Pas de chance, sur un terrain qui n’est pas le meilleur de toute façon. La Cadix il souffre quelques minutes, puis le match revient équilibré Et sans émotions.

Peu après l’heure de jeu Sergio Gonzalez change plusieurs hommes, dont le numéro 10 Bongonda. Et la promotion de 1995 prend moins de cinq minutes pour se déplacer avec son pied gauche sous un angle serré et percer Svilar pour la deuxième fois. Le gardien serbe, peut-être trompé par un changement de trajectoire du ballon, reste tout de même suffisant coupable sur le doublement de l’Espagnol. Et ici essentiellement le jeu se termine. Jusqu’au bout, quasiment zéro chance des deux côtés. Mourinho envoie aussi sur le terrain à 10 minutes de la fin Zalewski, cependant au lieu de Tacheté qui était entré dans l’intervalle. Le match s’éternise coup de sifflet finalavec la seule chance jaune et rouge signée Zalewski. La seule vraie émotion vient pour une bagarre proche : Cristante tailler un football un Sobre, qui n’aime pas ça et affronte le Romanist 4. Puis vient Celik et met le mains sur le cou à l’adversaire. Les bancs entrent aussi sur le terrain, mais heureusement là escarmouche elle est mise sous sédation immédiatement. Et le flop masculin de Mourinho finit avec ça 0-3 signé à la 92e minute par Alvaro le noirqui punit une défense encore distraite d’un coup franc, d’un pied gauche mortel à courte portée. Un test utile pour mettre des minutes dans les jambes pour le Rome, comme prévu par l’entraîneur portugais, mais malgré l’infériorité numérique qui a duré près d’une heure, les trop nombreuses erreurs ne laissent certainement pas de sensations particulièrement positives. Et puis l’habituel nervosité.

Le tableau d’affichage Rome-Cadix 0-3

ROME (3-5-2) : avilir; Mancini (46′ Smalling), Kumbulla, Vina; Karsdorp (46′ Celik), Bove (46′ Ibanez), Matic (46′ Cristante), El Shaarawy (46′ Spinazzola) ; Zaniolo (46′ Volpato, 80′ Zalewski), Pellegrini (46′ Camara) ; Abraham (46′ Chomurodov).

CADIX (4-4-2) : Ledesma (46′ David Gil) ; Fali (46′ Liebanas), Alcaraz, Alex (64′ Jose Mari), Lozano (64′ Carlos), Alejo (64′ Bongonda), Brian Ocampo (32′ Genar, 64′ Alvaro), Lucas Perez (46′ Negredo) , Arzamendia (64′ Espino), Luis Hernandez (64′ Sobrino), Lautaro (64′ San Emeterio).

Adjoints : Fabio Silva et André Costa

Buteurs : 23′ Alcaraz (C), 68′ Bongonda (C), 90’+2 Negredo (C).

Noter:préviens-toi Alejo, Fali et Sobrino (C), Celik et Cristante (R). Exclu: à la 38e minute Vina (R).



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *