January 27, 2023
Critique du film Emancipation avec Will Smith en streaming sur Apple TV+ :: Blog on Today









Il est disponible sur Apple TV+ à partir du 9 décembre Émancipation – Au-delà de la libertéfilm réalisé par Antoine Fuqua (qu’on n’a pas beaucoup aimé pour Infinimais nous avons adoré La liste des terminaux) et mettant en vedette Will Smith.


Le film est sorti en octobre à Washington et dans certains cinémas sélectionnés, à la fois parce que le film raconte une histoire vraie et douloureuse de l’histoire américaine, et parce que la sortie en salles est utilisée pour pouvoir concourir pour les prix du film.


Et en effet, compte tenu du thème du film et de l’attention qu’Hollywood lui accorde, il n’est pas tout à fait déplacé de penser que émancipation pourrait gagner quelques récompenses, peut-être même un Oscar (même si les critiques ne sont pas vraiment enthousiastes).


Mais certainement pas pour le meilleur acteur, et non pas parce que Will Smith ne le mérite pas, bien sûr, mais à cause de ce fameux incident. Avant d’entrer dans l’analyse, résumons cependant l’intrigue du film.



De quoi parle le film Emancipation


L’histoire derrière ce film est celle d’une photo, qui reproduit un homme appelé “Whipped Peter” (Pierre le flagellé) et qui fut publiée en 1863 dans Harper’s Weekly ; sur l’image, connue sous le nom de “The Scourged Back”, on voit le dos nu d’un homme noir entièrement couvert de cicatrices, résultat de tous les coups reçus par ses esclavagistes.


Le scénario d’Emancipation commence alors avec Peter lavant les pieds de sa femme Didionne et parlant à ses enfants de la façon dont Dieu les aidera d’une manière ou d’une autre s’ils ont la foi. Mais maintenant que Peter doit partir, l’armée des Confédérés du Sud l’a réquisitionné à son esclavagiste pour l’utiliser dans la construction forcée d’un chemin de fer.


Émancipation Photo 3


Il va sans dire que Peter et ses codétenus sont traités comme des bêtes, notamment par Fassel (Ben Foster, que nous avons aussi vu et apprécié dans Agitation Et Le contracteur), une sorte de chasseur d’esclaves fugitif, qui accompagne à son tour un esclave personnel.


Émancipation Photo 6


Et évidemment Peter ne restera pas là pour souffrir indéfiniment, mais il cherchera l’émancipation, la liberté qu’il mérite, d’autant plus qu’il a entendu dire que Lincoln a déclaré l’esclavage illégal et que l’armée du Nord est à proximité. Et ici, nous nous arrêtons pour ne pas gâcher l’intrigue, mais ci-dessous, vous pouvez voir la bande-annonce de émancipation.














Parce que Will Smith aurait obtenu au moins une nomination


Comme mentionné, les critiques n’ont pas pleinement apprécié l’émancipation. En particulier, la liberté avec laquelle True History a été traitée n’a pas été appréciée, alors qu’il existe un consensus quasi unanime sur la photographie et l’interprétation de Will Smith.


Sur le premier, la puissance de ce noir et blanc est indéniable, puisque son nom évoque la séparation entre le noir et blanc dans le film. Les esclaves étaient littéralement des choses, et comme des objets ils étaient traités, et en ce sens ce que Peter subit est une violence insupportable.


Émancipation Photo 2


Dans ce film, Will Smith est un peu Django Unchained, un peu Revenant (et on a aussi revécu Le chemin de fer souterrain), et en quelques mots, dans un accent haïtien qu’on ne peut forcément pas juger, Will Smith se révèle être un acteur de l’espace par empathie.


Bref, s’il n’y avait pas eu l’histoire de la gifle à Chris Rock (que nous lui aurions tout de suite pardonnée) et la suspension conséquente des Oscars, nous sommes convaincus que Will Smith mériterait au moins une nomination, sinon un autre Oscar. Indépendamment des défauts d’adhésion à l’histoire ou de tout autre type.













.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *