February 4, 2023


SOTTODICIOTTO 23 - Le programme du vendredi 16 décembre

Le deuxième jour du Festival Sous-dix-huit la conférence « Periferie al centro » (9.00 – 13.00, Aula Magna de la Cavallerizza Reale) commence par un rendez-vous dédié à la formation. Organisée en collaboration avec l’Université de Turin, la rencontre constitue un moment de réflexion sur le thème principal de la 23e édition, dont les plus jeunes seront les créateurs et les protagonistes. Les séances de débat et de comparaison seront en effet animées par les élèves de trois écoles secondaires (IPS “JB Beccari” de Turin, Liceo Brera de Milan, IIS “Salvemini” de Brindisi) qui s’occuperont des discours publics et par des étudiants universitaires (de la IVe année des sciences de l’enseignement primaire, Dip. Philosophie et sciences de l’éducation, UniTo, branche Savigliano et Elio Sacchi, doctorant en arts, programme de divertissement, Université de Turin) qui agira en tant que discutant. Sur la base d’expériences directes, de recherches et d’expérimentations menées en milieu scolaire, leurs interventions porteront avant tout sur le rapport de la banlieue au centre, sur les lignes de séparation et de rencontre qui existent entre les deux pôles et sur les possibilités d’atteindre cette “intrusion” qui aide à surmonter les barrières (y compris culturelles) et les frontières sociales.

En début d’après-midi, les sections compétitives ont lieu. Le concours national pour les écoles maternelles et primaires, les collèges et les lycées se termine par la cérémonie de remise des prix (14h00, Ambrosio Cinecafè) des courts métrages gagnants. Les dix titres sélectionnés pour la compétition nationale Campus inshort (à partir de 15h30, Cinéma Massimo 3) seront proposés ci-dessous, réservés aux courts métrages réalisés par des étudiants issus d’écoles de cinéma ou suivant des formations post-diplôme ou universitaires. Les projections seront suivies de la remise du prix du court métrage gagnant.
Toujours en début d’après-midi, la section consacrée aux premiers longs métrages italiens en lice pour le Prix « Gianni Volpi » se poursuit avec Une Femme (15h30, Cinéma Massimo 2) de Francesco Costabile. L’histoire de Rosa, une adolescente de seize ans assez courageuse pour se rebeller contre une famille oppressive et patriarcale affiliée à la ‘Ndrangheta, a été sélectionnée par une triade d’experts (Steve Della Casa, Claudio De Pasqualis et Cecilia Valmarana) pour “le solide et une direction efficace qui améliore encore un début significatif ». Le deuxième après-midi, un autre titre de la section est présenté, Margini (à 18h00, Cinéma Massimo 3) de Niccolò Falsetti, l’histoire d’un groupe punk de Grosseto non résigné à l’anonymat de la province, dont les trois sélectionneurs ont apprécié “le regard jeune qui fait revivre la comédie italienne traditionnelle, faite d’espoirs, d’humour, d’ironie et d’amertume”.

Le deuxième après-midi, nouveau rendez-vous avec la section compétitive Generazione Futura, qui présente Oltre il confine (18h00, Cinéma Massimo 2) d’Alessandro Valenti. Premier long métrage de l’auteur et scénariste de Lecce, le film traite du thème de la migration et de l’inclusion en le filtrant à travers les yeux et les rêves des petits protagonistes, Bekisisa, douze ans, et son frère Eno, six ans, qui d’Afrique arrivent en Italie à la recherche d’un avenir meilleur. La projection sera introduite par la productrice Francesca Caciula.
Toujours en deuxième après-midi, la rubrique Wikicampus propose une rencontre intitulée “Afro-futurisme : sons et périphéries du monde” (18h00, Club des lecteurs) dans laquelle Khalab, né Raffaele Costantino, musicien, DJ, animateur radio de RAI Radio 2, producteur, avec des artistes touaregs, de M’Berra, album sorti sur le label Real World de Peter Gabriel. Jacopo Tomatis, professeur de musique populaire à l’Université de Turin, Paolo Ferrari, journaliste, Giovanni Visone, directeur de la communication d’InterSOS Ong interviendront avec l’artiste. Modérateur Enrico Verra, co-directeur du Sottodiciotto Film Festival & Campus.

Khalab sera également le protagoniste, en fin de soirée, de la S18 Party avec un DJ set axé sur les sons et la musique qui proviennent des différentes banlieues du monde et qui sont représentatifs du tissu social et urbain
des grandes capitales, africaines in primis. Un parcours narratif pour mettre en lumière comment, grâce aux flux migratoires et aux flux numériques ― des échanges humains et technologiques continus qui facilitent l’hybridation et la contamination ― ces langues « périphériques » finissent par avoir une importance paradigmatique également dans le développement des scènes de « notre » Occident cultures et sous-cultures. La soirée ― organisée en collaboration avec Jazz is Dead ― aura lieu (à partir de 23h00) au Spazio Musa, où The Sound of Dunes, l’exposition photographique de Jean-Marc Caimi | Valentina Piccinni qui documente, en 18 images, la “scène musicale” du camp de réfugiés de M’Berra, en Mauritanie : pendant visuel des performances improvisées de musiciens touaregs et de réfugiés arabes, qui, enregistrées et retravaillées par Khalab, sont à l’origine du succès international de l’album sorti par Real World.

La musique, souvent moteur pour sortir des conditions de marginalité, domine également le film diffusé en prime time, Restless City (20h00, Cinéma Massimo 3) du réalisateur nigérian Andrew Dosunmu, qui ouvre le Focus
spécifiquement dédié par le Festival aux banlieues. L’histoire de Djibril, un jeune musicien passionné qui a émigré à la recherche de fortune du Sénégal ensoleillé au centre de New York, mais est resté coincé à Harlem, sera introduite par les étudiants du VE du Primo Liceo Artistico qui, coordonné par les professeurs Gloria De Angelis, Ismaela Goss et Cristina Leone ont supervisé le sous-titrage du film.
Encore une fois en prime time C’est le retour d’Animato ! pour Tous (20h00, Cinéma Massimo 2), avec la deuxième tranche de titres adaptés à tout public sélectionnés dans le cadre de la nouvelle compétition internationale mise en place par
Festival de courts métrages réalisés par des élèves d’écoles d’animation en tant que films de diplôme. Les projections seront suivies de la remise du prix du court métrage gagnant. L’animation se poursuit également en seconde partie de soirée avec la coproduction américano-mexicaine Home Is Somewhere Else (22h00, Cinéma Massimo 3) de Carlos Hagerman et Jorge Villalobos, qui renoue avec la thématique du Festival en donnant la parole aux jeunes migrants aux États-Unis, sans papiers et marginalisés dans un pays qu’ils appellent « chez eux » mais dont ils craignent perpétuellement d’être expulsés.

La soirée se termine avec un film de la section Future Generation, Camila saldrá esta noche (Camila Comes Out Tonight, 22h00, Cinéma Massimo 2) d’Inés María Barrionuevo : un passage à l’âge adulte dans lequel l’histoire de
protagoniste très jeune et rebelle, contraint de déménager dans une école traditionaliste de Buenos Aires et de faire face aux premiers troubles de l’adolescence, devient également l’histoire du féminisme argentin et des réalisations des nouvelles générations.

.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *