January 27, 2023
on regarde les autres, pas l'écran du mobile




Dans le discours prononcé devant les membres d’Azione Cattolica Ragazzi, reçus en audience, le Pape les invite à se détacher de l’univers virtuel, à lever leur regard vers le ciel, vers Dieu, et à regarder ceux qui vivent à côté de nous pour pour ensuite s’engager au profit de son prochain et plus tard – Vatican Media

« Dieu n’aime pas quand nous devenons paresseux sur le canapé ; il veut que nous soyons en mouvement, sur la route, prêts et disposés à nous impliquer. aller! Mais vers où, vers qui ? Envers les autres, envers – dit Jésus dans l’Evangile – tous les peuples, sans exclure personne ». C’est l’invitation du Pape aux jeunes de l’ACR, reçue aujourd’hui en audience.

Le Seigneur ne veut pas que nous passions nos journées enfermés sur nous-mêmes», écrit Francis dans le texte livré : « Et c’est un grand risque pour un garçon et une fille aujourd’hui : passer la journée à garder l’écran d’un téléphone portable devant les yeux. Non, nos yeux sont faits pour regarder ceux des autres. “Pour témoigner de l’amour de Jésus, il faut prendre le terrain non pas individuellement, mais ensemble, en groupe”, explique François : “Autrement dit, nous avons besoin de faire équipe, de nous découvrir comme frères et sœurs dans un monde qui a tendance à nous isoler, à nous diviser, à nous dresser les uns contre les autres; qui vous dit : « pense à toi et ne t’occupe pas des autres ». Au lieu de cela, le secret est vraiment de prendre soin des autres. Et donc on prend aussi soin de nous ».

Cela part d’ici, de voir en chacun non pas un adversaire, mais un coéquipier, un enfant de Dieu : c’est l’esprit avec lequel vaincre l’indifférence», l’indication du Pape, accompagnée de celle à suivre. « pas les riches et les puissants, pas ceux qui sont déjà sur les couvertures des magazines sur papier glacé ou à la télévision, mais les plus petits, les pauvres, les oubliés, les laissés pour compte, ceux dont personne ne se soucie. Penser à eux et à ce dont ils ont besoin, plutôt qu’à ce qui nous manque, est le secret pour rendre notre monde, qui a tant besoin de paix, plus beau, juste et pacifique. Et pour cela je me confie à vous, à votre vision d’avenir, à votre force d’avancer et surtout à votre prière pour la paix, qui est puissante et peut faire de grandes choses ! Il ne faut pas avoir peur d’aller sur le terrain, de se mettre en jeu.”

Pour Jésus, a-t-il expliqué, “tout le monde est important, mais il y en a certains qu’il aime d’une manière particulière. Savez-vous qui ils sont ? Pas les riches et les puissants, pas ceux qui sont déjà sur les couvertures des magazines sur papier glacé ou à la télévision, mais les petits, les pauvres, les oubliés, les délaissés, ceux dont personne ne se soucie. Penser à eux et à ce dont ils ont besoin, plutôt qu’à ce qui nous manque, est le secret pour rendre notre monde plus beau, juste et paisible, que la paix est tellement nécessaire. Et pour cela je me confie à vous, à votre vision globale de l’avenir, à votre force d’avancer et surtout à votre prière pour la paix, qui est puissante et peut faire de grandes choses !”

« Pour témoigner de l'amour de Jésus, nous devons aller sur le terrain non pas individuellement, mais en équipe.  En prenant soin des autres, on prend aussi soin de soi'

“Pour témoigner de l’amour de Jésus, il faut se mettre sur le terrain non pas individuellement, mais en équipe. En prenant soin des autres, on prend aussi soin de soi” – Vatican Media

Enfin une référence à la Noël qui « nous rappelle juste ceci : que Dieu entre dans le monde et nous donne la force d’aller, de marcher avec lui. A Noël il nous a rejoint, il est devenu notre compagnon de route. Et il ne nous abandonnera jamais. Il a hâte de nous accompagner dans nos événements, dans toutes les vicissitudes de la vie, de nous faire découvrir le sens du voyage, le sens du quotidien, de nous donner du courage dans les épreuves et dans la douleur. Pour nous relever après chaque chute et nous protéger au milieu de chaque tempête. N’est-il pas agréable de marcher avec un Dieu comme celui-ci, avec un Dieu qui est notre ami, l’Ami en qui nous pouvons toujours avoir confiance ?“.





Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *