January 27, 2023
Les messages "cachés" du vaisseau spatial Orion de la mission Artemis I


Comme prévu le 11 décembre 2022, le Vaisseau spatial Orion de la mission Artémis I amarré avec succès au large de la Californie dans l’océan Pacifique. Ce fut un moment historique pour l’exploration spatiale en vue des futures missions habitées qui ramèneront des humains autour de la Lune en 2024 (date à confirmer), alors qu’un an plus tard il y aura la possibilité d’arriver à nouveau sur sa surface.

Maintenant que la capsule est revenue sur Terre après une mission d’environ 25 jours, il sera possible d’analyser le matériel et toutes les données enregistrées localement à l’intérieur du stockage du vaisseau spatial. Cela permettra aux ingénieurs de connaître en détail toutes les informations utiles et surtout de certifier Orion pour les vols habités. Cependant, il faudra un certain temps avant que des informations précises ne soient fournies car la capsule devra retourner au Kennedy Space Center (situé en Floride). Là Nasa il a également révélé qu’il voulait “cacher” quelques œufs de Pâques et des références à l’intérieur du vaisseau spatial. Voici ce qu’ils sont.

Les messages et références présents dans la capsule Orion

Comme écrit ci-dessus, après avoir été abandonné le 11 décembre et transporté à l’intérieur du navire USS Portland (ce dernier étant arrivé à la base navale de San Diego), le Gélule d’Orion reviendra à Centre spatial Kennedy par voie terrestre pour les analyses nécessaires. Certains composants seront également installés à l’intérieur de la nouvelle capsule pour le Mission Artémis II (le premier avec équipage humain), après les vérifications nécessaires.

À l’intérieur de la capsule Mission Artémis I il y avait des messages et des références, comme l’a expliqué la NASA elle-même. Ce n’est pas un complot ou une théorie étrange mais une façon de rendre hommage à des événements du passé, des personnes ou des événements. Quelque chose de similaire s’est produit par exemple avec la mission Mars 2020 et le parachute utilisé pour l’atterrissage du rover Persévérance ou la présence des noms de ceux qui “signé” à la campagne promue par la NASA.

nasa artémis

Dans le cas du Vaisseau spatial Orion on retrouve par exemple l’effigie d’un cardinal rouge (oiseau) positionné au-dessus de la fenêtre à droite du siège du pilote. Ceci est un cadeau Marc Geyer (décédé en 2021) qui était directeur du Johnson Space Center et fan des St.Louis Cardinals, une équipe de baseball de Saint Louis. Geyer a également été le premier directeur du programme Orion et a supervisé le premier test orbital en 2014.

nasa

Au-dessus de l’expérience Callisto, il y a à la place une écriture en code Morse qui lit “Charlie” en mémoire de Charlie Lundquist (disparu en 2020). Lundquist il est directeur adjoint du programme Orion qui y travaille depuis 2008. Un chiffre certain “déterminant” par l’agence spatiale.

nasa

Ensuite, il y a les préfixes des pays de l’ESA (en plus des États-Unis) qui ont participé à la création du module de service européen qui était fondamental pour la mission. On retrouve les États-Unis, l’Allemagne, Italie (les 39), Suisse, France, Belgique, Suède, Danemark, Norvège, Espagne et Pays-Bas.

nasa artémis

Une autre écriture mystérieuse lit “CBAGF”. Ce sont les notes de la chanson bien connue “Envole-moi vers la lune” dans la version 1964 de Frank Sinatra (qui a été par le passé associée aux missions du programme Apollo). Ensuite, il y a le nombre 18 écrit en code binaire. C’est en quelque sorte “remettre” entre les programmes Apollo et Artemis considérant que le premier s’est terminé avec la mission Apollo 17.





Offres de Noël: toutes les réductions à ne pas manquer maintenant
sur Amazon avec PC, GoPro, Google Pixel 7, écouteurs mais aussi plein d’autres produits super soldés !

Suivez-nous sur notre chaîne Instagram,
beaucoup de nouvelles à venir!

.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *