February 4, 2023
Qui étaient les trois journalistes morts au Qatar - Corriere.it


de Arianna Ravelli, envoyée à Doha

Roger Pearce, anglais, directeur technique d’ITV, 65 ans, aurait dû prendre sa retraite dans cinq semaines. Grant Wahl, Américain de 48 ans, était entré dans le stade vêtu d’un maillot arc-en-ciel : aujourd’hui l’autopsie à New York. Al Misslam, un journaliste de Kass TV, avait 43 ans

La tragique nouvelle du troisième journaliste décédé lors de la Coupe du monde au Qatar, Roger Pearce,

directeur technique d’ITV Sport, décédé en fait chronologiquement le premier, le 21 novembre, après le célèbre journaliste américain Grant Wahl (malade le 9 décembre lors d’Argentine-Hollande), et avant la mort de Khalid bin Saif Al Misslam, photojournaliste de la La chaîne qatarie Al Kass TV dont les funérailles ont été célébrées le 10 décembre, a contribué à répandre une certaine inquiétude, quelqu’un a émis l’hypothèse que des virus se propagent au Qatar, mais pour le moment il n’y a aucune preuve scientifique de cela. En réalité, les événements semblent, aussi tragiques soient-ils, sans aucun lien.

Roger Pearce, ingénieur, avait 65 ans et devait prendre sa retraite dans cinq semaines. Sa mort avait été annoncée à la télévision peu avant Pays de Galles-USA. Nous avons de très tristes nouvelles à vous annoncer d’ici au Qatar – a déclaré le présentateur Mark Pougatch -. Notre directeur technique, Roger Pearce, qui était ici pour sa huitième Coupe du monde, est malheureusement décédé. Roger était une figure très respectée dans l’industrie de la radiodiffusion, pour ITV, il a joué un rôle déterminant dans la planification logistique et la couverture de la Coupe du monde de rugby, de la Coupe du monde de football et des Championnats d’Europe. Il avait toujours le sourire aux lèvres et nous a laissé tomber. Les causes du décès ne sont pas connues. On parle de mort subite, mais aucun détail n’a été fourni. Ce premier décès passé sous silence, dans la communauté d’environ 12 000 journalistes accrédités ici au Qatar – du moins au début de la manifestation – du monde entier, maintenant il est ressorti avec arrogance parce qu’il y a ceux qui sont relier les points pour trouver une régularité improbable.

Le premier décès était celui qui faisait le plus de bruit. Pourquoi Grant Whal, qui avait 48 ans, au Qatar, il s’était fait connaître pour avoir tenté d’entrer dans le stade Ahmed Bin Ali avant les USA-Pays de Galles avec un arc-en-ciel sur son maillot : Ils ont voulu me le faire enlever – dit-il – mais j’ai refusé. Après quarante minutes de négociations, un employé de la Fifa m’a laissé entrer. Le sien Le corps a été rapatrié hier, lundi 12 décembre, aux USA et fera l’objet d’une autopsie à New York à la demande de la famille : plus tard, nous aurons plus de certitude.

Eric Wahl, le frère du journaliste, avait déclaré dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux et qui avait immédiatement fait le tour du monde, que Grant avait reçu des menaces de mort et laissé entendre qu’il avait été assassiné. Je suis gay. Grant avait mis la chemise pour moi. Il était en pleine santé. Je n’arrive pas à croire qu’il soit mort. Je pense qu’il a été tué. En réalité, il a alors corrigé cette première phrase, dictée par le désespoir et la douleur. La Fifa a publié une note de condoléances, rappelant le récent prix décerné avec l’association internationale des journalistes à Wahl pour avoir suivi huit Coupes du monde : Son amour pour le football était immense. On en sait plus sur la mort de Grant, car lui-même avait documenté son malaise des jours précédents dans son journal web. Toux, fièvre, probablement bronchite, puis douleur thoracique, peut-être sous-estimée. Il avait écrit qu’il s’était rendu à l’infirmerie de la médiathèque de Doha pour se faire examiner : Je n’ai pas le Covid (je reçois régulièrement des prélèvements), mais ils m’ont dit que j’avais probablement une bronchite.

Enfin, cette maladie subie au début des prolongations comme l’explique son agent, l’intervention au stade, sans défibrillateur (mais il semble que dans son cas cela n’aurait rien changé), et le décès lors du transport vers le hôpital. Freelance à succès, signature de référence pour le football made in USA, Wahl était le journaliste qui en 2002 sur Sports Illustrated a lancé le phénomène LeBron James avec la couverture The Chosen One l’élu. À tel point que LeBron lui-même a présenté ses condoléances à la famille.

Par Khalid bin Saif Al Misslam, 43 ans, photojournaliste pour Kass Tv, il s’est fait connaître après les obsèques qui avaient déjà eu lieu, lorsque la nouvelle du décès a été brièvement diffusée dans les journaux du Golfe. Al-Misslam est décédé subitement – ​​a écrit le portail Doha Gulf Time -. Nous pleurons le décès de notre photographe et adressons nos plus sincères condoléances à sa famille, le message de condoléances sur Twitter de Kass TV qui a confirmé son décès dans une émission.

13 décembre 2022 (changement 13 décembre 2022 | 17:07)





Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *