January 27, 2023
Nainggolan : « Monchi a ruiné l'équipe.  Rome-Barcelone ?  Parfois je la revois » - Forzaroma.info - Dernières actualités footballistiques de l'As Roma - Interviews, photos et vidéos


Les mots du Radja : “Je suis trop vieux pour revenir. Totti et De Rossi m’ont beaucoup donné. Je rejouerais Roma-Liverpool”

Radja Nainggolan il était un invité Instagram en direct de la page “Tradition romaine”. Aussi Zaniolo Et Tacheté ils ont assisté au live. Le Ninja a parlé de son aventure dans la Capitale, de Totti et De Rossi et ses adieux. Voici ses mots :

Si vous voulez retourner à Rome, vous êtes toujours le bienvenu « Je suis trop vieux pour retourner à Rome maintenant. Je vis pour le football mais à ma manière, d’autres vivent pour le football tel qu’il devrait être. Mais sur le terrain, j’ai toujours tout donné. J’ai encore une maison à Rome, je pourrais retourner y vivre ».

Vous avez marqué deux buts dans le derby sous la Curva Sud et acclamé sous le secteur. Quels étaient les fans de la Roma pour vous ? «Je ne suis jamais allé applaudir sous la courbe. Mais dans un derby, c’est différent. C’était merveilleux car toute l’équipe est également venue. Cela m’est venu naturellement. Rome était l’endroit, en termes de football, où je me sentais aimé et respecté. Même pour les choses qui se sont passées en dehors du terrain. A Rome, on y attachait peu d’importance. Seul ce que j’ai donné sur le terrain comptait et cela m’a poussé à donner de plus en plus.”

Aviez-vous des joueurs comme référence ?

“J’ai toujours vu le football comme un plaisir. J’aimais les joueurs comme Ronaldinho. Tendeur il me ressemble beaucoup. Il a grandi depuis que nous étions ensemble à Cagliari. A Rome, il est difficile de se souvenir de tous les joueurs. Seuls les grands sont retenus. J’ai été ravi d’entendre la comparaison avec Falcão”.

Tu étais non seulement un joueur physique mais aussi très technique

“Avant d’arriver à Rome, j’étais à Cagliari et j’avais besoin de me battre davantage. Lorsque vous jouez avec une équipe avec plus de qualité, vous pouvez être excité. A Rome, nous avons toujours eu des équipes très fortes mais la Juve était très forte. Avec la Juventus d’aujourd’hui, on aurait toujours gagné le Scudetto. Nous avons toujours terminé deuxièmes. Il y avait tellement de qualité. Strootman avant la blessure, il était très fort, peut-être le plus fort de l’équipe. deRouges il était un exemple de qualité et vous a donné le romanisme. Il y avait devant Totti qui avait une classe infinie. Le seul défaut était de n’avoir rien gagné ».

Cette équipe avec Mourinho sur le banc gagnerait-elle ? « Je ne connais pas Mourinho en tant qu’entraîneur. Je peux parler de ceux que je connais. Je divise les entraîneurs en deux catégories : ceux qui sont techniquement bons et ceux qui sont émotionnellement bons. J’ai toujours eu de bons entraîneurs. Mourinho est bon, il a tout gagné. Je suis content des entraîneurs que j’ai eus et je ne changerais rien aujourd’hui.”

À propos de Rossi. « Je le suis. Il a fait six nuls en sept matchs (rires). Il m’a demandé de venir à Spal, mais c’était ironique. Je lui parle souvent. Il m’a beaucoup aidé, il transmet la romanité même en dehors du terrain. C’était important et ça m’a beaucoup apporté. Nous sommes toujours connectés.”

Avez-vous vu la finale de conférence ? “Oui. Il n’existait pas à l’époque… Enfin un trophée a été ramené à Rome. Mais les émotions que j’ai ressenties après le 3-0 sont inaccessibles. Il y avait une ambiance fabuleuse dans ce stade, encore meilleure que la finale de conférence. Je vois ce match de temps en temps.”

Qu’y a-t-il dans votre avenir ? “Je ne sais pas. En Belgique, j’ai trop d’yeux sur moi. Je continue comme j’ai toujours fait, je peux encore donner beaucoup. Au final, le rectangle vert a toujours parlé ».

Votre relation avec Totti ? “Je l’entends souvent. Même quand j’étais au Qatar, je lui ai écrit. C’était une personne importante. Je ne parle pas des qualités, les pieds restent bons jusqu’à 70 ans. On voit ce qu’il fait encore dans le football à 8”.

Qu’est ce que tu pense deZaniolo? « Il est très fort mais je ne le connais pas. Maintenant, il va bien et repart à plein régime. C’est un joueur important et il date de 1999. Il a encore beaucoup à donner..

Sur la relation entre Spalletti et Totti “Si vous demandez à Totti s’il pense que Spalletti est un bon entraîneur, il répondra oui. Le voir jouer peu lors des derniers matchs a été une déception pour les fans. Mais Spalletti est un grand entraîneur, on le voit aussi à Naples. Il a préféré les autres joueurs. Totti a toujours été formé en tant que professionnel et a toujours voulu. Il a fait d’autres choix et la relation a changé.”

Vous avez vécu les adieux de Totti. Est-il difficile pour des joueurs comme Francesco ou Cristiano Ronaldo de partir ? « Je ne pense toujours pas à prendre ma retraite. Mais je pense que ce n’est jamais facile. Ronaldo et Totti sont connus dans le monde entier. On se souviendra toujours d’eux, même dans quarante ans. Chaque joueur veut finir d’une bonne manière. Ce n’est pas l’adieu que Ronaldo aurait souhaité. Idem pour Francesco, il se sentait mis à l’écart. C’est la chose la plus douloureuse. Tôt ou tard, l’adieu vient à chaque joueur. Je n’ai toujours pas pensé à partir mais je n’ai pas peur d’arrêter un jour”.

Rome est une ville difficile. Que doit changer le supporter de la Roma ? “Nous avions des joueurs très forts, puis nous les avons vendus. Ces choses se sont produites chaque année pour le budget. Si vous voulez gagner des joueurs forts, vous devez les garder. Si vous changez toujours, il n’a jamais une structure de base solide. Les supporters vivent pour la Roma et s’attendent à de bonnes choses. C’est pourquoi il y a cette saute d’humeur. Quand ça va bien, ils vous amènent au sommet, quand ça va mal, ils vous défient férocement”.

La presse et les radios sont-elles un problème ? « Il y en a tellement qu’ils s’emboîtent. C’est pourquoi les gens les suivent beaucoup. Quand je jouais pour la Roma, je ne connaissais même pas le nom des journalistes. Ce qui s’est passé dehors m’a échappé. Il y a des joueurs qui souffrent quand ils sont hués. Cela dépend de la personnalité, qui n’est pas quelque chose que vous achetez au supermarché. Si vous ne l’avez pas, vous ne pouvez pas jouer à Rome ».

Que manque-t-il à ce Rome pour entrer dans le top 4 ? “Depuis mon départ, la Roma n’est pas allée en Ligue des champions. Cette place le mérite. En ce moment, ils travaillent avec de nombreux jeunes. J’aime beaucoup Zalewski. Je ne sais pas quelle est l’idée de l’entreprise. S’ils veulent parier sur les garçons ou gagner tout de suite. Probablement le premier mais je ne connais pas la dynamique ».

Quelle devrait être la combinaison parfaite pour gagner ? “La Roma est forte. Le problème est que Dybala est venu plus tard. Matic a dû s’installer. Jouer avec de nouveaux joueurs n’est pas facile. Nous nous sommes connus après quelques années. Ces dernières années, trop de nouveaux joueurs sont arrivés et d’autres sont partis.”

Êtes-vous toujours en contact avec Sabatini ? « Nous venons de nous revoir. Il était l’un des chefs d’orchestre les plus forts que j’ai eu. Il comprend le football et est très en avant. Puis est venu l’autre (Monchi ndlr) qui a ruiné l’équipe. Il a vendu tous les joueurs. Je ne peux même pas le nommer. Si j’avais su qu’il partait peu de temps après, je serais resté. Si je retournais à Rome maintenant, je pourrais ruiner un merveilleux souvenir que j’ai.”

Avez-vous suivi la question de la Juventus ? « Je ne sais pas quelle est la vérité. La Juventus est un club qui doit rester en Serie A car cela vous donne de la compétitivité. Mon objectif a toujours été de les battre. Les choses du passé ne me concernent pas, c’est toujours agréable de les rencontrer.”

Quel est votre meilleur but marqué contre la Roma ? “J’en ai fait beaucoup de beaux. Celui de Gênes avec une passe décisive de Maicon. Celui contre la Sampdoria à domicile ou le doublé contre l’Inter. J’en ai aussi fait beaucoup d’importants. Je me souviens plus de ceux-là parce qu’ils sont décisifs ».

Quel match rejouerais-tu ? “Rome-Liverpool”.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *