February 3, 2023
Brescia-Parma 0-2, le pagelle: Valenti e Bonny in evidenza, male Mangraviti


Résultat final : Brescia-Parme 0-2

BRESCIA

Lezzerini 5.5 – Difficile de dire s’il aurait pu faire quelque chose de plus sur le but de Man.Après le but de Bonny, le ballon est passé entre ses jambes, mais il n’était pas particulièrement responsable.

Karacic 5.5 – Il est le seul à pousser avec une certaine fréquence, mais Parme a bien fini. En revanche, derrière elle laisse de nombreux espaces où Tutino se glisse souvent.

Orner 5.5 – Loin de Man à l’occasion du but, mais Mangraviti devait être sur lui. Sur le but de Bonny, en revanche, il n’arrive pas à contenir le Français.

Cystan 6 – Des défenseurs de Brescia, il est probablement le moins négatif, mais il ne peut pas bloquer partout les initiatives de ses adversaires. A partir de 80′ Pace sv.

Mangravates 5 – A gauche il souffre, Man est trop loin pour le but qui débloque la partie. Dans la finale, il se fait attraper par Bonny.

Benali 5 – Il devrait donner de la fantaisie au jeu de Brescia mais il n’y parvient pratiquement jamais. Probablement pas au mieux de sa forme. à partir de 63′ Blancs 6 – Il est vif, mais ne parvient pas à laisser sa marque dans le brouillard de Rigamonti.

Vivian 5.5 – Peu de preuves. Il essaie de se relancer sur coup franc, mais ce n’est pas non plus une journée avec sa spécialité. à partir de 63′ Laboyko 6 – Apporter plus de physique au milieu de terrain.

van de Looi 5.5 – Essayez de résister avec le cœur et le cerveau, mais Parme a la supériorité numérique au milieu de terrain et ça se voit.

ndoj 6 – Il essaie d’inquiéter la défense de Parme, mais parfois il semble prêcher dans le désert. à partir de 63′ Galazzi 6 – Apporte un peu de fraîcheur, mais sans résultats majeurs.

Moreo 6 – Bien qu’Osorio soit un mauvais client et ait le dessus, à Brescia, il est l’un de ceux qui travaillent le plus. A l’avant, cependant, les dangers créés sont peu nombreux.

Ayé 5.5 – Balogh l’anticipe ponctuellement. Il pourrait se racheter avec le tap-in gagnant du 1-1 mais il est hors-jeu au millimètre près.

Entraîneur Pep Clotet 5 – Une victoire dans le dernier onze : une équipe terne aux petites idées face à un Parme en extrême urgence qui ne se met jamais en difficulté. Aujourd’hui, il essaie de changer certains hommes, mais l’équipe ne fonctionne pas.

PARME

Chichizola 6 – Le gardien argentin de Parme est pratiquement un spectateur non payant, si ce n’est pour quelques sorties sporadiques.

Delprato 6.5 – Il est toujours prêt pour le rendez-vous, ne risquant jamais rien d’ailleurs car Mangraviti pousse peu.

Osorio 6.5 – Ferme la défense de Parme avec une double passe, et bien que Moreo soit un client inconfortable sur les balles hautes, il finit par l’emporter.

Balogh 6.5 – Gagne clairement le duel personnel avec Ayé.

valentin 7 – Excellent sens de la position et plusieurs ballons récupérés, il enlève aussi la satisfaction de servir la passe décisive à Man, peut-être le meilleur sur le terrain.

Estève 6 – Parme domine au milieu de terrain également grâce à sa supériorité numérique. L’Argentin donne de l’équilibre et Brescia a beaucoup de mal à passer dans sa surface.

Bernabé 6.5 – Joue plus en retrait que d’habitude, mais donne le rythme avec l’expérience d’un vétéran et récupère quelques ballons. A vous frotter les yeux le lancement de Man en première mi-temps. à partir de 74′ Coulibaly 6.5 – Bien entrer dans le jeu : le temps de quelques descentes sur la gauche et de délivrer une passe décisive à Bonny.

Juridique 6.5 – Profiter de la supériorité numérique de Parme dans l’entrejeu pour dégager ponctuellement en attaque, offrant un appui à la manœuvre. Valable dans les deux phases.

Homme 7 – Marquer un but avec précision et il pourrait en marquer un autre splendide : seul le poteau lui refuse un doublé. Puis il sort, en dette d’oxygène. Dès la 74e minute Hainaut 6,5 – Entrée positive, avec quelques flambées vers l’avant très utiles pour garder le ballon et occuper la défense locale.

Vasquez 6.5 – Jouez plus tard, à partir de faux neuf. Plus près du but, il est mieux à même d’amorcer ses coéquipiers, de courir, d’aider l’équipe et de ne pas lésiner sur certains éléments précieux. Cependant, il rate une énorme occasion en première mi-temps.

petit garçon 6 – Sgasa sur la gauche où Brescia ne trouve pas de solutions pour lui, même s’il manque quelque chose au moment de terminer l’action. à partir de 64′ Bonne 7 – Il entre, défend le ballon, sert de référence offensive puis marque le grand but qui clôture le match.

Entraîneur Fabio Pecchia 7 – Il voulait une réponse après la défaite à domicile contre Bénévent et il l’obtient rapidement. Bravo d’avoir rebattu les cartes en abaissant Bernabé et en élevant Vazquez, alors qu’avec la gestion de l’avant-match (Sohm et Oosterwolde absents pour des raisons disciplinaires) il montre qu’il a le pouls de la situation sans dépendre des absences.

.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *