February 3, 2023
les chiffres de Qatar 2022 écrasent Mancini


LA Coupe du monde entrer la semaine dernière. 4 matchs de plus, deux demi-finales et deux finales ce week-end, puis Qatar 2022 fermera ses portes pour une Coupe du mondele premier en hiver, proche de Noël qui apportera, du moins en ce qui nous concerne, l’inquiétude de ne pas avoir vu Italie Sur le terrain. Ce qui, d’ailleurs, se produit depuis deux éditions consécutives du championnat du monde. Ces jours-ci, les derniers alibis pour masquer l’échec des Azzurri, de l’entraîneur Roberto, ont disparu Gaucher et du football italien, et ce sont précisément les chiffres qui le prouvent.

Qu’aurait fait l’Italie à la Coupe du monde ? Combien de récriminations

Levez la main si vous n’avez pas pensé au moins une fois au cours de ces trois semaines de Coupe du monde qu’est-ce qu’il aurait pu faire Italie dans Qatar. Une inquiétude, un éternel regret qui durera jusqu’à dimanche prochain, jour de la finale. Une amertume peut-être augmentée par ce que les équipes dévoilent, mais pas trop, comme le Croatiedéjà troisième il y a 4 ans, et surtout le Marocils le font en présence des grandes équipes nationales pour le babillard et les armoiries avec le Brésil, l’Espagne, l’Allemagne, l’Angleterre et le Portugal déjà à la maison.

Parmi les équipes éliminées, les Lusitaniens contre qui Italie il aurait dû jouer la finale des séries éliminatoires s’il avait battu le Salade de fruit dans cette maudite demi-finale des séries éliminatoires à Palerme. le Portugal qui quelques jours plus tôt avait battu à plate couture 6-1 Suisse qui avait au contraire volé le passage direct à la Coupe du monde en arrivant premier du groupe après deux nuls audacieux arrachés aux Azzurri avec les deux fautes “sanglantes” de Jorginho du disque.

Mondial, Italie : les chiffres dévoilent l’échec de Mancini

Tant pour le Coupe du monde en Russie en 2018 que pour ces Coupe du monde au Qatar 2022 parmi les raisons invoquées pour la faillite de l’Italie, il y a toujours la multitude d’étrangers qui “envahissent” notre championnat, maintenant aussi dans les divisions inférieures et au printemps, appauvrissant toutes les équipes de la Serie A au secteur des jeunes des Italiens. Même quelqu’un avance de temps en temps l’hypothèse d’un retour vers le passé avec un plafonnement des embauches d’étrangers, impossible pour le marché du travail libre, ou sur celles de terrain en même temps.

Encore pour bien paraître les chiffres de cette Coupe du monde 2022 les statistiques nient toute sorte de lien entre le nombre d’étrangers et le football autochtone. En effet, c’est le contraire. Les demi-finales démontent ainsi le dernier alibi de l’échec de l’équipe nationale Gaucher. Seuls 6 Croates jouent en Croatie ; seuls 6 Français jouent en France ; seuls 3 marocains jouent au Maroc ; même un seul Argentin joue en Argentine. Sur 104 footballeurs restants dans la compétition, 88 d’entre eux évoluent à l’étranger et seulement 16 dans les ligues de leur pays respectif, jamais si peu dans l’histoire de la Coupe du monde.

Coupe du monde : la Serie A défend, les chiffres des demi-finales

Que le football italien ne soit pas si en déroute est démontré par le fait que, même sans l’Italie, il y a actuellement 13 joueurs en demi-finale qui jouent dans le championnat de Serie A, un de plus que la Bundesliga (il faut dire que si le “L’Italie y est restée complètement, même l’Allemagne est rentrée chez elle assez prématurément). et un de moins que la Ligue 1 et la Premier League qui ont également accueilli l’Angleterre en quart de finale. La Liga espagnole est l’hôte avec 21 demi-finalistes de Qatar 2022.

Les joueurs de Serie A toujours au Qatar 2022: Di Maria, Paredes et Rabiot (Juventus); Théo Hernandez Et Giroud (Milan); Lautaro Martínez et Brozović (Inter); Pasalic (Atalanta), Amrabat (Fiorentina); Dybala (Rome); Sabiri (Sampdoria); Erlic (Sassuolo) et Vlasic (Turin).

.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *