January 27, 2023
crise sans fin pour TVB


La crise continue. Tezenis Vérone bat Palaverde au sprint 77-79 et inflige la quatrième défaite consécutive à Trévise. La victoire de la Scala vaut double, puisqu’elle leur permet de détacher au classement les garçons de Coach Nicola, qui ils restent derniers à quatre points avec Reggio Emilia. Trévise a bien abordé le match en remontant 14, mais a été rattrapé par Vérone qui a affiché une série de 11-0 entre le premier et le deuxième quart-temps. Tezenis a exploité les espaces autorisés dans le tableau (24 points dans la surface dont 70% en première mi-temps, 44 au total contre 22 à Trévise), capitalisant sur les nombreux revirements de TVB (22). Les hôtes ont montré peu de fluidité offensive, avec de nombreux paniers résultant d’isolements d’un seul joueur, payant cher 13/23 pour les lancers francs et Chiffre d’affaires de Sokolowksi en fin de partie.

enregistrement Nicola s’aligne dans un quintette Iroegbu, Jurkatamm, Sokolowski, Sorokas et Cooke. Sokolowski déverrouille TVB à longue portée, Anderson lui répond toujours depuis l’arc. Nutribullet retrouve une continuité offensive avec un break 9-0, concilié par le triplé de Jurkatamm et la percussion d’Iroegbu (12-3 Trévise ; 6h00). Après le temps mort de Ramagli, les invités trouvent le chemin du panier avec Holman, mais du côté opposé, Iroegbu pose deux bombes consécutives et donne à TVB une avance à deux chiffres. Les arbitres ont hué un coup antisportif à Holman, Trévise en a profité pour prolonger grâce au jeu à trois points de Sorokas. En quart de finale, Vérone attaque systématiquement le fer de manière efficace et inscrit un partiel global de 13-3, revenant au contact. Après les dix premières minutes, Trévise mène 26-22.

Vérone prolonge la pause (11-0), profitant des espaces laissés par TVB dans la raquette. Zanelli marque le premier panier de Trévise après plusieurs minutes, Vérone passe à moins de 1 avec un foudroyant 4-0. Zanelli et Iroegbu touchent la cible à longue distance, comblant la statique offensive du reste de l’équipe. Vérone continue d’exploiter l’amnésie défensive de Trévise dans la peinture et prend la tête avec deux dunks consécutifs de Holman, qui marque ensuite également depuis l’arc. Banks fait le dernier panier du deuxième quart-temps : ça passe à l’entracte 39-43 pour Vérone.

TVB démarre le troisième quart-temps avec un 5-0 réalisé par la société Iroegbu-Cooke. Cependant, Vérone reste devant de quatre longueurs, confirmant le sentiment dans la petite région de Trévise. Iroegbu de l’arc répond au triple d’Anderson, mais le cynisme de Tezenis sous le panier ne s’apaise pas ce qui oblige Nicola à s’arrêter. Banks marque le premier triplé de sa soirée, Trévise reste encore distancé d’une possession à dix minutes de la fin : 57-60 Vérone.

4-0 par Vérone (Anderson-Cappelletti) à l’entame du dernier quart-temps, Trévise cherche des idées mais n’en trouve pas. Les hôtes trouvent le premier panier du terrain avec Sorokas (triplé), auquel s’ajoute le 2/2 avec les lancers francs de Jantunen. A l’heure où Trévise semble pouvoir se ressaisir, Cappelletti enchaîne cinq points de suite et envoie Vérone à +7. Le Nutribullet réagit : 5-0 signé par Sorokas-Cooke. Iroegbu prolonge la course (7-0), Anderson l’interrompt et c’est +3 pour Vérone. En finale le Nutribullet repasse à -1 et a l’avantage, mais Casarin vole le ballon à Sokolowski et signe le +3 à la pause. Banks rate le triple pour égaliser puis perd le ballon, Iroegbu rate un lancer franc en finale pour chercher le rebond et l’égalisation mais la tentative échoue. Vérone l’emporte 77-79 et laisse TVB seule à la dernière place.

MARQUEURS

Panier Nutribullet Trévise : Iroegbu 25, Sorokas 18, Cooke 10, Zanelli 9

Tezenis Vérone : Anderson 21, Holman 15, Cappelletti 14, Johnson 11

bulletins

Nutribullet Trévise Panier

Adrian Banks 4 Cue dans le match le plus important de la saison jusqu’à présent, terminant avec 7 revirements et un mauvais 2/8 sur le terrain. Il perd clairement le duel à distance avec son collègue Anderson, qui marque 23. Grave “absence”, qui prive Trévise de points fondamentaux en match direct. Ce n’est pas la première fois qu’il rate les matchs décisifs du championnat Nutribullet.

Ike Iroegbu 7 Il maintient l’équipe à flot avec ses triplés décalés (6/9), attaque le fer de manière décisive (3/4) et compense les trois revirements par trois interceptions. Protagoniste des quelques pauses à Trévise ce soir.

Paulius Sorokas 7 Le meilleur pour l’évaluation (20) et le premier à atteindre les deux chiffres. Ce soir encore, il confirme la solidité de ses sorties précédentes, et endosse aussi le rôle de buteur (6/11 du terrain, 55%) qui aurait appartenu à d’autres.

Alexandre Zanelli 5 Bonne intensité, essayez de bousculer l’équipe avec deux triplés consécutifs en début de deuxième quart-temps. Cependant, les quatre revirements et la grande difficulté à défendre Cappelletti pèsent sur l’économie de l’évaluation.

Mikk Jurkatamm 6 Application discrète dans les 11 minutes où il est sur le parquet, au cours desquelles il frappe un triple et capte deux rebonds.

Michel Sokolowski 4 Beaucoup d’amnésies défensives, 0/6 du terrain, deux lancers francs importants et surtout le ballon perdu qui offre la victoire à Vérone. Parent éloigné du joueur qui servirait le Nutribullet.

Mikaël Jantunen 4 Nicola préfère Sorokas dans le quintette de départ, quand la performance incolore de Scafati se répète sur le terrain. Sous le panier, il est systématiquement bloqué par les longs de Vérone.

Derek Cooke 5.5 Un doublé de 10 points et 11 rebonds qui cache pourtant les nombreux faux appuis simples, les 2/6 lancers francs et surtout la non défense de la jante à de nombreux moments du match, qui est exploitée par Holson et Smith pour des dunks confortables. .

Alessandro Simioni SV

.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *