January 27, 2023
Fans Marocco in festa per la semifinale Qatar 2022


La Coupe du monde au Qatar a pratiquement bouleversé le football et pas parce que c’était la première en hiver et pas même à cause des ombres qui atteignent le cœur du Parlement européen depuis le pays. De manière totalement inattendue, c’est le terrain qui décrète des verdicts surprenants en vue de l’avant-dernier acte de l’épreuve qui couronnera l’équipe la plus forte du monde de cette édition.

UN chute progressive des étoiles: et nous les Italiens le savons bien, car notre non-qualification en titre de Champion d’Europe en titre a fait beaucoup de bruit. En révélant un problème trop longtemps caché. La composition de nos équipes Une ligue est pénalisationNationalau moins autant qu’il aide petits et grands talent étranger. La victoire du onze de Mancini dans la compétition continentale n’a fait que masquer le problème qui subsiste. Mal commun si vous pensez à la sort du Brésil protagoniste d’un nouveau maracanazo (Défaite du Brésil contre tous les pronostics face à l’Uruguay en 1950, ndlr) : imprévisible justement à la veille – où il était donné à 2,80 pour la victoire finale – de la défaite face aux Croates aux tirs au but. Et ils seront 24 ans sans victoire dans la prochaine édition.

@Ansa – EPA/MARTIN DIVISEK

Que dire de la Allemagne? Elle aussi est tombée prématurément sur le terrain. Très attendu la veille, protagoniste peut-être du geste de protestation le plus fort en faveur des droits LGBTQ+, très populaire la veille pour ses 4 titres sur le babillard. Avant l’édition au Qatar, à seulement 2 reprises il ne s’était pas classé parmi les 8 meilleures équipes du tournoi : en 1938 lointain et en 2018.

Maroc et Croatie : deux surprises différentes au Qatar

Mais revenons à Maroc phénoménal: la vraie surprise de la compétition capable d’éliminer dans une sorte de revanche football-géo-historico-politique d’abord les Espagne de Louis Enriquepuis le le Portugal de Cristiano Ronaldo. L’équipe nationale ibérique – malgré le mélange intéressant entre jeunes et vétérans – donnée comme quatrième favorite à la veille du match, a limogé l’entraîneur après la défaite en huitièmes de finale. L’Espagne n’avait pas gagné la Coupe du monde depuis 2010 en Afrique du Sud et là-bas première équipe nationale africaine de l’histoire du football à accéder aux quarts de finale il a repoussé le rêve pendant encore quatre ans. Même sort en quart de finale pour les Lusitaniens de CR7, qui chutent premiers dans l’éternel duel avec Messi. Le grand Eusebio n’a pas réussi, la ligne d’arrivée reste envoûtante. Vient maintenant la tâche la plus difficile pour les Marocains : la France en demi-finale, qu’ils tablaient sur la victoire à 35 fois le poteau la veille. Cela n’arrive pas, mais si c’est le cas…

L’autre grande surprise au Qatar, mais jusqu’à un certain point, ce sont les vice-champions en titre de la Croatie. La philosophie balkanique appliquée au sport est connue – le nombre d’exemples est gaspillé dans chaque discipline – ça marche. Equipe très solide, avec de nombreux joueurs employés à l’étranger. Ceux qui n’abandonnent jamais et n’abandonnent jamais. Intercom d’abord aux Japonais beaucoup plus accessibles, puis aux champions penta du Sélection toujours à sec après vingt ans.

Les suspects habituels : la France qui ne déçoit pas et le dernier rêve de Messi

Qui va gagner? Les bookmakers en sont certains en abaissant les cotes initiales du France, à l’origine à 5h50. Les champions en titre jouent pour gagner le cinquième titre comme l’Italie et le Brésil. Être comme nous et les or et vert capables de deux éditions de suite. Rendez-vous avec l’histoire donc pour moi Coquelets de deschamps – avec Pogba Et Mbappé surtout – capable de cette révolution inclusive sur le plan ethnique qu’est l’équipe nationale transalpine de ces vingt dernières années. En attendant, ils se sont installés dans les quarts de finale je les lions de sa majesté le roi Charles III: même si le penalty manqué dans les phases finales du temps réglementaire les a paralysés plus qu’autre chose.

La France célèbre les demi-finales du Qatar
@Ansa EPA/Tolga Bozoglu

L’Argentine de Lionel Messi devrait arriver sur la route de la finale si tout se passe selon les pronostics. Ben oui là Puce qui fait mieux que son rival. Il se débarrasse du bien coté Hollande, mais pour qui le Championnat du Monde reste envoûté après 3 deuxièmes places (1974, 1978, 2010), même si pour les deux premières fois il faut remonter vers les grands Cruijff. L’Albiceleste ne se démarque pas de l’époque de Maradona et est absent de la finale depuis 2014 face à l’Allemagne. Le rêve n’est qu’un : rejoindre le Lusail Stadium de Lusail au Qatar, à 15 km de la capitale Doha, avec ces 80 000 personnes qui encourageront les nouveaux dieux du football.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *