February 4, 2023
Acomptes sur factures d'électricité et de gaz ou prime énergie : les entreprises à la croisée des chemins


Le décret Aid quater introduit la possibilité de demander le paiement échelonné des factures d’électricité et de gaz et propose à nouveau les primes énergétiques, mais les entreprises sont appelées à ne choisir qu’une seule des deux concessions prévues. Les mesures, en fait, sont des alternatives : un aperçu pour s’orienter dans le choix.

La Décret d’aide quater introduit la possibilité d’accéder à un paiement échelonné des factures d’électricité et de gaz et je répète prime d’énergieplaçant les entreprises devant un carrefour: les deux concessions, en fait, sont alternatives et vous ne pouvez que bénéficier une des mesures mis en place pour maîtriser les coûts des dépenses énergétiques.

La règle, apparue et disparue plusieurs fois, des brouillons de Décret législatif n. 176 de 2022 a été inclus dans le texte qui est arrivé au Journal officiel le 18 novembre.

Paiement par acomptes ou prime énergie : les entreprises doivent choisir une seule concession

Acomptes provisionnels ou prime énergie ? Les entreprises sont appelées à choisir une des deux mesures envisagées par le quater DL Aiuti qui sont nés avec la même intention mais agissent d’une manière complètement différente.

La nature alternative des deux avantages est établie par l’article 3 du décret législatif n. 176/2022 au paragraphe 7 :

« L’adhésion au plan d’échelonnement mentionné à l’alinéa 1er, pour les périodes correspondantes, est une alternative à l’utilisation des crédits d’impôt mentionnés à l’article 1er du présent décret et à l’article 1er du décret-loi du 23 septembre 2022, non . 144 converti, avec modifications, par la loi 17 novembre 2022, n. 175″.

Le texte ne laisse aucune place au doute : on a le droit de une mesure de soutien.

Il convient également de souligner que la portée de cette règle va au-delà de la Décret d’aide quaterl’alternative s’applique également à prime d’énergie fourni par disposition précédente du même nom qui prévoyait la possibilité de bénéficier de crédits d’impôt pour les dépenses énergétiques engagées au cours des mois de octobre et novembre.

Puisque les entreprises sont confrontées à devoir faire un choix qui vaut la peine d’être fait un aperçu sur la portée de la versement de factures par rapport à celui de la prime énergie des deux derniers décrets d’aide.

Bonus d’énergie Acomptes sur les factures d’électricité et de gaz
Période Achats en octobre, novembre, décembre 2022 Consommation du 1er octobre 2022 au 31 mars 2023 et facturée au plus tard le 30 septembre 2023

Paiement par acomptes ou prime énergie : les entreprises doivent choisir une seule concession

En général je prime d’énergie consistent en un crédit d’impôt égal à 40 % des coûts visés composante énergétique pour entreprises énergivores et égal à 30 pour cent pour ceux pas énergivore équipés de compteurs d’une puissance d’au moins 4,5 kW.

De même pour leachat de gaz naturel pour les usages énergétiques autres que thermoélectriques, on a droit à une 40 % de crédit d’impôt à la fois pour compagnies de gaz que pour ceux non gazivore.

Octobre, novembre et décembre sont les trimestres couverts par le DL Aiuti ter et quater.

Les sommes peuvent être utilisées en compensation dans le délai du 30 juin 2023 et il est possible transférer les crédits avec la demande de visa de conformité en faisant une seule affectation, deux passes supplémentaires ne sont autorisées qu’en faveur de opérateurs qualifiés: banques et intermédiaires financiers, sociétés appartenant à un groupe bancaire ou compagnies d’assurance autorisées à opérer en Italie.

Totalement différent, mais en tout cas alternatif, est plutôt le Versement qui permet aux entreprises de pouvoir payer avec un minimum de 12 et un maximum de 36 mensualités L’augmentation des factures d’électricité et de gaz pour la consommation du 1er octobre 2022 au 31 mars 2023 et facturés avant la date limite du 30 septembre 2023.

L’augmentation des coûts est évaluée sur la base de lamontant moyen réservépour la même consommation, en période de référence entre le 1er janvier et le 31 décembre 2021.

L’acompte des factures est couvert pour la 90 % de la garantie d’État SACE et en cas de non-paiement de deux versementsmême non consécutives, l’avantage est perdu.

Pour accéder à la garantie, les entreprises doivent respecter des conditions précises les conditions:

  • n’a pas approuvé la distribution de dividendes ou la rachat d’actions sur les années au cours desquelles des versements sont comptabilisés pour la même société ou pour d’autres sociétés basées en Italie faisant partie du même groupe ; si au moment de la demande le opérations de distribution ou de rachat ont déjà eu lieu l’engagement est valable pour les 12 mois suivants ;
  • s’engager à gérer les niveaux d’emploi par le biais d’accords syndicaux et de ne pas transférer la production en dehors de l’UE.

Pour accéder à la subvention, les entreprises doivent présenter application basée sur les indications fournies par MIMITMinistère des Entreprises et du Made in Italy, avec un décret spécial à approuver dans les 30 jours suivant l’entrée en vigueur du DL Aiuti quater.

La décision de donner suite à la demande doit donc être prise en analysant les différentes caractéristiques et conditions planifié pour paiement échelonné des factures d’électricité et de gaz et pour moi prime d’énergie et considérant que prendre l’un des deux chemins exclut l’autre.

.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *