January 30, 2023
Senesi Giardini, d'une petite entreprise locale à un leader international du secteur


Comment est née votre entreprise ?
C’est presque devenu une blague après mon retour de l’armée à la fin des années 80. J’ai vécu dans une ferme au cœur de la Brianza et j’ai commencé à travailler comme jardinier et à partir de là, ce fut une croissance constante au fil du temps. Maintenant, nous nous occupons des jardins privés, des parcs et des jardins publics, des terrasses, des installations sportives, des villas et des parcs historiques, des événements. Nous sommes 30-35 personnes, mais en considérant aussi les collaborateurs externes qui sont toujours avec nous, nous atteignons une cinquantaine d’employés. Notre siège social est à Missaglia, dans la province de Lecco, mais nous couvrons toute l’Italie, mais nous nous déplaçons également dans toute l’Europe. Nous avons également créé des jardins dans des résidences privées en Turquie et en Roumanie.

Quels services offrez-vous?
Au départ nous n’avions pas d’adresse précise, nous voulions apprendre et grandir et nous faisions un peu de tout. Ces dernières années, nous avons affiné nos techniques de travail et nous nous sommes organisés en termes de ressources. Aujourd’hui, nous avons des collaborateurs et des équipements spécialisés pour satisfaire une clientèle moyenne-élevée qui souhaite un travail très précis. Nous proposons des conseils d’architectes, d’agronomes et d’ingénieurs d’usine. Et nous nous occupons de concevoir, construire, entretenir des jardins privés, des parcs et jardins publics, des terrasses, des installations sportives, des villas et parcs historiques, des événements. Avec nos ouvriers spécialisés, nous réalisons également des élagages arborescents, des endothérapies (pour résoudre les problèmes liés aux mauvaises herbes), VTA (c’est-à-dire vérifier la stabilité des plantes monumentales ou des plantes à valeur paysagère).

D’une petite entreprise locale à une entreprise leader dans le secteur. Quel est le secret de votre réussite ?
Nous suivons toutes les étapes : de la conception à la construction, sans négliger la récupération extraordinaire et l’entretien ordinaire de nos jardins. Avec une oreille toujours ouverte aux demandes des clients. Le prestigieux prix « Œillet d’argent » remporté en 2008 ainsi que la satisfaction quotidienne de nos clients sont la démonstration tangible que notre méthode de travail fonctionne et plaît.

Que faites-vous pour être durable ?
Nous essayons de minimiser l’impact environnemental à partir de l’équipement, en utilisant des batteries à zéro émission de CO2. Mais nous essayons aussi d’être vertueux avec les moyens de transport, en privilégiant les moteurs peu polluants et peu émetteurs, et avec les produits phytosanitaires pour la lutte naturelle contre les parasites et les maladies des plantes. Depuis quelques années, nous avons obtenu la certification ISO9001 grâce à laquelle il a été possible de participer à des projets publics et à la création de grands travaux de récupération et de requalification environnementale du territoire.

Quelles sont les demandes des clients ?
Il n’y a pas de dénominateur commun, certains demandent un style de jardin plus oriental, certains préfèrent l’italien ou très moderne, cela dépend où il est contextualisé et surtout du propriétaire. Nous nous adaptons à toute demande.

Le confinement a changé le rapport à l’espace domestique. Quelle est la nouvelle relation avec le vert ?
De nombreux Italiens ont redécouvert le plaisir de vivre dans la nature ; avant les confinements ils étaient tous pris dans leur vie sans savoir apprécier le plus grand bien : le monde qui les entoure. Avec les fermetures forcées ils ont commencé à apprécier les deux pots sur la terrasse ou le parc sous la maison. Cela nous a certainement fait du bien car cette période difficile à bien des égards nous a permis de redécouvrir quelque chose d’important et beaucoup de travail pour nous.





Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *