January 31, 2023
Ukraine, direct - Un autre drone abattu au-dessus de Sébastopol, Kremlin : "Risques sécuritaires en Crimée".  CNN : « Kiev a demandé aux États-Unis des bombes à fragmentation »



Poutine : “Nous continuerons à frapper les infrastructures ukrainiennes”

Le président Vladimir Poutine a déclaré que la Russie continuerait de cibler les infrastructures énergétiques de l’Ukraine.


Nouvelles pannes d’électricité à travers l’Ukraine

La situation de la distribution d’électricité en Ukraine est compliquée par les conditions météorologiques : en particulier dans de nombreuses régions de l’ouest, le gel, la pluie avec de la neige et de fortes rafales de vent provoquent la formation de glace et endommagent les câbles électriques. L’opérateur Ukrenergo le communique sur Twitter, expliquant qu’il y a “un manque important d’électricité dans le système et des coupures de courant d’urgence sont en cours dans plusieurs régions dans la matinée”. La situation la plus difficile reste dans les régions orientales touchées par des tirs d’artillerie massifs par les Russes, écrit Ukrenergo.


Le Kremlin reconnaît les risques sécuritaires en Crimée

Le Kremlin affirme que les risques sécuritaires en Crimée et à Sébastopol persistent, mais des mesures sont en cours pour lutter contre les attaques terroristes ukrainiennes. L’impôt le rapporte.


Drone abattu dans le ciel de Sébastopol, en Crimée

Ce matin, un drone a été abattu au-dessus de la ville de Sébastopol en Crimée : selon les médias ukrainiens, il y a eu des explosions et l’avion sans pilote a été détruit. Le maire de la ville a annoncé sur Telegram qu’un drone avait été touché, rapporte UNIAN.


Kiev : “Missiles russes sur Kupyansk”

Des missiles russes ont touché la ville de Kupyansk dans la région orientale de Kharkiv aux premières heures de la matinée, il y a eu des destructions et des incendies mais aucune victime, a déclaré le chef de l’administration militaire régionale Oleg Synegubov cité par UNIAN. “L’ennemi continue de bombarder la ville de Kupyansk et les colonies de l’oblast de Kharkiv situées près de la ligne de contact. Aujourd’hui vers 4h30 l’ennemi a lancé une attaque à la roquette, un S-300 a touché un bâtiment administratif. Il n’y a pas de victimes”, a-t-il dit.


Kiev : “La Russie a lancé plus d’un millier de missiles lors des 8 dernières attaques”

L’armée russe a lancé plus d’un millier de missiles et de roquettes lors des 8 dernières attaques contre des installations énergétiques ukrainiennes, a déclaré le président de la compagnie d’électricité ukrainienne Ukrenergo Volodymyr Kudrytsky, comme l’a rapporté Interfax Ukraine. « Ces attaques représentent le plus grand coup porté au réseau électrique que l’humanité ait jamais vu. Plus de 1 000 obus et missiles ont été tirés sur des lignes électriques causant de graves dommages à l’Ukraine », a-t-il déclaré. “Bien que nous ayons perdu 25 à 30% de consommation par rapport à la période d’avant-guerre, la pénurie de capacité de production d’électricité est plus importante et plus grave”, a-t-il ajouté.


Missiles russes sur Mykolaïv

Une attaque de missile russe dans la nuit a frappé la station de transport de la ville méridionale de Mykolaïv, les bus ont pris feu, il n’y a pas eu de victimes. Cela a été rapporté par le chef adjoint du bureau présidentiel Kyrylo Timochenko, tel que rapporté par Espreso TV.


Médias ukrainiens : « Les civils doivent faire de la place aux soldats russes dans les hôpitaux des zones occupées »

Les autorités d’occupation russes renvoient de force des patients civils des hôpitaux de la partie occupée de la région (orientale) de Lougansk, même s’ils n’ont pas encore terminé leur traitement, a annoncé le Centre national de résistance de l’armée ukrainienne, comme le rapporte le Kyiv Independent. Le Centre explique que les civils sont chassés pour faire place aux soldats russes blessés.


Médias : « Kiev a utilisé des drones soviétiques modifiés pour cibler des bases russes »

L’Ukraine a utilisé des drones modifiés de l’ère soviétique pour frapper les bases russes d’Engels et de Dyagilevo, à des centaines de kilomètres de sa frontière, plus tôt cette semaine, a écrit Politico dans un article publié dans son édition en ligne. Les attaques, commente le journal, démontrent une nouvelle capacité létale pour un pays qui s’appuie principalement sur des armes importées pour repousser l’avancée russe. Selon deux personnes proches de l’opération, les drones utilisés étaient des avions de surveillance Tu-141 modifiés, datant de l’ère soviétique. Les changements démontrent la capacité d’innovation de l’industrie ukrainienne de la défense, alors même que la Russie est obligée d’acheter des drones iraniens à bas prix pour mener sa guerre aérienne, écrit Politico. Les frappes, dit-il, indiquent également l’étendue de la capacité de Kiev à frapper en profondeur les positions militaires russes, même si elle résiste aux barrages continus de missiles russes sur les infrastructures civiles : et soulèvent des questions quant à savoir si l’Ukraine pourrait continuer à lancer des attaques similaires dans les prochaines semaines. .


Médias : “Au moins 10 bombardiers russes portés disparus de la base de Dyagilevo”

Jusqu’à 10 bombardiers Tu-22M ont disparu de la base aérienne russe de Dyagilevo dans la région de Ryazan au sud-est de Moscou, a écrit Mark Krutov, journaliste de l’édition russe de Radio Liberty, sur Twitter, comme le rapporte Ukrainska Pravda. La base de Dyagilevo est l’une des deux bases russes touchées par des drones ukrainiens lundi. “Le Tu-22M endommagé a disparu, ne laissant qu’une ombre sur la piste. Au moins 9 autres bombardiers Tu-22M ont quitté la base, ainsi que d’autres avions », a écrit Krutov, publiant des images satellites de la base prises hier.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *