February 4, 2023
des clubs qui ont fait danser des générations entières


Entre Portogruaro et Noale, les discothèques historiques de la province ont à nouveau leur mot à dire, entre danse et musique, avec des rendez-vous importants.

De “Luna72” à “Tnt”: 50 ans d’histoire du disco Lugugnana de Portogruaro qui a fait danser des générations entières. “Faisons 50 ans” dit la famille Anzolin, dirigée par Mme Maria Silvana qui, après la mort de son mari et patron du club, Benito, a repris la direction de la discothèque historique. “Nous avions hâte de célébrer – dit Mme Maria Silvana – Nous avons diverti des milliers de personnes au fil des ans et nous voulons continuer à le faire avec la caractéristique qui nous distingue : donner des émotions et du divertissement”. D’où l’idée de faire revivre le « Luna 72« , le lieu lancé cette année-là par le mécène Benito. « De retour en Suisse depuis quelques années où il était chef de chantier, Benito Anzolin, notre propriétaire depuis toujours – racontent ses enfants – achète le terrain via Marina 2 pour y construire des villas. C’est après une visite dans un club de danse de l’époque, avec son arpenteur et ami Adelmo Siviero, que papa décide de construire une discothèque à Lugugnana. La salle “ronde” a été construite et inaugurée le 18 décembre 1971, d’où le nom initial de Luna ’72».

Le soir de l’inauguration, en raison d’une confusion avec l’E nel, ou du temps extrêmement mauvais, encore à ce jour ce n’est pas clair, l’électricité s’est coupée. La soirée continue quand même, la partie musicale est confiée à un musicien à l’accordéon et on danse à la lueur des bougies. De la danse de salon, nous sommes ensuite passés à la musique de danse. Deux des innovations que le couple Marzio Dance-Max Ferri avec le soutien des Anzolins apportent de leurs précédentes expériences toscanes sont l’émission télévisée et le magazine entre 1989 et 1993. L’émission a repris un format déjà consolidé que Marzio avait déjà expérimenté. Les dernières sorties de disques ont été condensées en 30 minutes, une interview d’un initié du monde de la nuit, une chronique où les prochains rendez-vous étaient donnés et la partie la plus importante, l’invité de danse du moment. En 1990, la revue « Tnt dance movement » est également créée, avec comme directeur éditorial Gianluca Tenti, un autre toscan qui s’est installé en Vénétie : tirage 20 000 exemplaires. Classements, photos, interviews, infos sur la discothèque c’est l’aboutissement. «Nos initiatives deviennent également un exemple pour d’autres lieux et des copies et des duplications d’émissions et de journaux commencent à apparaître – répètent les frères Anzolin – Rétrospectivement, ces deux idées, en plus de faire connaître le lieu dans toute l’Italie, doublent la fréquentation du club dans quelques mois”. La Tnt commence à devenir une référence locale pour le nord-est de l’Italie. Deux événements majeurs sont programmés les 16 et 17 décembre pour célébrer 50 ans d’histoire. La première des deux soirées, le vendredi 16, est consacrée aux débuts du club, précisément « Luna ’72« . Invité maintenant, comme alors, il y aura Orietta Berti. La soirée est ouverte à tous et l’entrée sera gratuite pour les plus de 30 ans. La seconde des deux soirées est consacrée à l’histoire du lieu de ’87 à aujourd’hui, date à laquelle le lieu a changé de nom et est devenu d’abord Tnt puis en ’93 TNTKamasutra. Pour l’occasion il y a déjà une longue liste d’invités qui s’allonge de jour en jour, avec toute l’animation des créatures divines. Joyeux anniversaire Luna72 -Tnt.

NOAL

Après des années de fermeture et celles de Covid, la discothèque Night and Day rouvre en grand, située à Noale après la gare via De Pol 1. «Aujourd’hui – comme le souligne l’un des organisateurs Enrico Codato – veut être un retour dans le passé, c’est-à-dire le retour aux années où le “Night and Day” a fait l’histoire de la musique dans le domaine des discothèques de la région de Vénétie». En fait, toute la musique des années 70, 80, 90, 00 est de retour, pour se souvenir de toute la musique de danse avec 3 salles et 12 DJ du calibre d’Ozemberger, Fuxy et Agostino Chiarre pour la musique commerciale-house, Marco Bellini, Marco Cordi, Frankie Dee, Alberto Noto et Miky Vox pour la musique techno-électronique, tandis que pour la musique afro 70-80, il y aura Rocky et Giovanni Turiaco.

Grand invité de la soirée le leader et chanteur de Pitura Freska Sir Oliver Skardy qui fera son show live. Bref, après des années de fermeture, ça recommencera avec « La nuit des souvenirs » des années 80 aux années 2000 qui polarisait des générations de petits et grands sur la Nuit et le Jour.

.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *