February 4, 2023
Voici comment "percer" la Terre et avoir une énergie infinie


On sait qu’à quelques dizaines de kilomètres sous la surface de la terre, il y a tellement de chaleur que, si elle pouvait être exploitée, elle donnerait pratiquement de l’énergie à toute l’humanité, rendant les formes actuelles de production d’énergie inutiles. Le problème, cependant, est de pouvoir forer la roche terrestre à ces profondeurs.

Plus jamais? À ce jour, le puits le plus profond jamais creusé dans la croûte terrestre a atteint une profondeur d’environ 13 kilomètres. L’exploit a été réalisé dans les années 1970 à Kola, une région de l’ex-Union soviétique, mais les difficultés rencontrées ont été si nombreuses que personne n’a jamais tenté de battre ce record. Aujourd’hui, cependant, Matt Houde, co-fondateur de Quaise Energy, une startup du Massachusetts, affirme avoir développé une plate-forme de forage spéciale capable de vaporiser la roche pour dépasser de loin ces profondeurs qui semblaient insurmontables.

Houde explique pourquoi cela en vaudrait la peine : « Le contenu énergétique total de la chaleur stockée sous terre dépasse notre demande énergétique annuelle, en tant que planète, d’un facteur d’un milliard. Donc, puiser dans une fraction de cette énergie serait plus que suffisant pour répondre à nos besoins énergétiques dans un avenir prévisible.” Quaise Energy est née en 2018 du Plasma Science and Fusion Center, un centre de recherche universitaire pour l’étude des plasmas, des sciences et technologies de la fusion du Massachusetts Institute of Technology (MIT) et l’entreprise a déjà obtenu un financement de 52 millions de dollars pour construire le premier appareil de forage.

Comment ça marche. La technique de forage a été développée au MIT au cours des 15 dernières années et a été démontrée en laboratoire en forant des trous dans diverses roches similaires à celles que l’on trouvera à diverses profondeurs. Le système fonctionne en utilisant des forages rotatifs conventionnels pour descendre jusqu’à 3 kilomètres de profondeur. Ensuite, il passe à l’appareil de forage spécialement conçu, qui génère des ondes millimétriques de forte puissance (proche des micro-ondes dans le spectre électromagnétique).

Pour y parvenir, Quaise Energy utilise un gyrotron, c’est-à-dire un tube à vide, qui avec un mécanisme très sophistiqué génère des ondes millimétriques de très haute énergie. Ces ondes, ainsi que du gaz à haute pression, sont «injectées» à travers un tube au fond du trou en cours de réalisation, ce qui permet à la roche de se vaporiser.

Les roches qui se transforment en “cendres” sont transportées à la surface par le gaz, pour être enlevées. La cuisson à la vapeur des roches à des profondeurs extrêmes permet à Quaise Energy d’atteindre des températures allant jusqu’à 500°C.

Sans fin. Une fois les puits construits, il suffirait d’injecter de l’eau pour l’avoir en surface sous forme de vapeur, ce qui ferait fonctionner les turbines comme dans toutes les centrales électriques. Comme la chaleur à l’intérieur de la Terre est pratiquement infinie et présente partout, une énergie propre pourrait être obtenue, sans dépendre d’aucun pays et en continu, à toute heure de la journée, 365 jours par an. Le premier puits de ce type devrait voir le jour en 2024, bien que la société n’ait pas précisé où elle comptait le construire. Un autre élément non divulgué de Quaise Energy est le coût d’un projet de ce type.





Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *