February 4, 2023


Frédéric Pellegrino accomplit l’exploit dans la poursuite de Ruka sur 20 km en patinant Coupe du monde. Pour la première fois de sa carrière, le champion valdôtain de ski de fond il monte sur le podium dans une course de distance et le fait grâce à une belle performance, faite de tactique et d’étapes, après avoir attendu la disqualification pour avoir coupé la piste par le Suédois Calle Halfvarsson, qui l’avait précédé sur la ligne d’arrivée dans un manière irrégulière.

Départ tranquille pour Johannes Klaebo, parti en tête et qui s’est laissé rattraper par le groupe de poursuivants après environ cinq kilomètres de course. Le groupe de tête est composé de douze athlètes, dont sept Norvégiens. Bravo de rejoindre le groupe du premier Federico Pellegrino, qui voyage tracté par les norges avec une belle énergie. Francesco De Fabiani, en revanche, reste derrière, perdant du terrain au fil des kilomètres. Le chef de groupe est souvent tenu par Hans Holund, qui se charge de donner le rythme. Vers le huitième kilomètre, Emil Iversen sort et onze restent. L’Anglais Andrew Musgrave se présente également, devant le groupe, tandis que Pellegrino reste toujours entre la cinquième et la septième position.

Dans le dernier tour, on retrouve les Suédois, William Poromaa et Calle Halfvarsson, qui étaient restés cachés jusqu’alors, et le rythme s’accélère, mais il n’y a toujours pas de saut décisif. Pellegrino garde les lignées des Norvégiens et des Suédois. Dans la dernière montée, l’attaque de Klaebo se déchaîne, et Pellegrino se lance avec le Norvégien. Les Suédois réapparaissent également et tout se joue dans la descente qui mène à la ligne d’arrivée finale. Klaebo s’étire et gagne, suivi de Goldberg et Halfvarsson. Pellegrino est quatrième avec seulement trois dixièmes. Mais une autre course commence pour le policier valdôtain.

Halfvarsson fait l’objet d’une enquête pour avoir franchi le parcours et après environ une heure de jugement par le jury, le Suédois est disqualifié. Pellegrino monte ainsi sur le podium, amplement mérité, grâce à une conduite de course irréprochable. De Fabiani termine à la 34e place, devant Davide Graz, tandis que Giandomenico Salvadori est 45e. 57e place pour Paolo Ventura. Le classement général voit Klaebo en tête avec 215 points, suivi de Goldberg avec 197 et Valnes avec 168. Pellegrino est cinquième avec 126 points.

Je ne m’attendais pas à ce placement – dit Pellegrino –. Partant vingtième au pas de patineur, j’avais pour objectif de rester accroché au petit groupe auquel j’appartenais afin de me battre pour une position autour de la dixième position à la ligne d’arrivée. À la fin du premier tour, je me suis rendu compte que j’avais des skis rapides et d’excellentes jambes, je me suis dit d’essayer et à chaque tour qui passait, je continuais à me sentir bien. Dans le dernier tour, j’ai pensé à rester sur le crochet puis à prendre le bon train, car tout le monde voulait être devant mais pas dans les premières positions. J’ai bien joué mes cartes, je suis arrivé au pied de la montée finale dans la position idéale. Derrière quelqu’un en essayant de récupérer du terrain, il a dû sortir de la piste. Je sais que Halfvarsson sera sûrement déçu et je le comprends bien, car il y a même pas un an à Lahti ils m’ont disqualifié pour la même raison, pourtant les règles sont là et il faut les respecter. Je suis content car j’étais déjà satisfait de la quatrième place, maintenant avec le podium c’est encore mieux“.

La course féminine n’a pas d’histoire, la Suède dominant également la dernière course de l’étape inaugurale de la Coupe du monde féminine de ski de fond. Après le succès au sprint de vendredi avec Emma Ribom sur Johanna Hagstroem, l’équipe nationale jaune et bleue retrouve le troisième doublé du week-end avec Frida Karlsson et Ebba Andersson pour répliquer, à parties inversées, le podium du 10 km technique classique.

La jeune de 23 ans de Solleftea, à son quatrième triomphe en carrière dans le circuit supérieur, a bouclé le parcours avec un temps de 49’55″3 avec lequel elle a précédé sa compatriote de 33″3, après une course que les deux coéquipières ont menée dès les premiers mètres avec un bras de fer effrayant. Deux Italiennes étaient présentes : une autre belle performance pour Caterina Ganz, en 23e position avec un retard de 3’40″01, tandis qu’Anna Comarella terminait 29e à 4’18″3.

Classement général qui voit Karlsson à la première place avec 258 points ex aequo avec le Norvégien Tiril Weng ; troisième est l’autre Suédoise Maja Dahlqvist avec 217 points. Ganz est 23e avec 91 points, Comarella en 45e position avec 43 points.

(Photo FISI)

.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *