January 30, 2023
TFR


Comment gérer l’indemnité de rupture en cas de changement d’entreprise d’un travailleur : les devoirs de l’employeur, du salarié et la nouvelle destination de la prestation.

En cas de embauche d’un salarié d’une autre entreprise, dans laquelle il était engagé en CDD indéterminél’un des aspects à gérer est l’indemnité de départ.

Alors que la part accumulée est versée au travailleur sous forme de liquidation – quel que soit le type de contrat avec lequel il a été embauché (traitement avec prescription après 5 ans), pour les nouveaux des provisions les procédures de destination doivent être utilisées – ISF auquel sont appelés les anciens et les nouveaux employeurs, ainsi que le salarié concerné – prévue par la COVIP (Commission de Surveillance des Caisses de Retraite).

TFR : obligations de l’employeur

La nouvel employeur de travail devra demander au nouvel employé un déclaration qui certifie le choix fait en termes de ISF dans des relations de travail antérieures : si vous avez affecté l’indemnité de rupture à une forme de retraite complémentaire ou si vous avez été quitté dans l’entreprise. La ancien employeur doit fournir une déclaration confirmant le choix effectué par le salarié, à joindre à la déclaration fournie par le travailleur lui-même.

S’il n’est pas possible d’obtenir cette déclaration, le travailleur peut justifier son choix en présentant une copie du formulaire signé en temps utile, ou du formulaire d’affiliation à un fonds de pension. La nouvel employeur de travail doit également :

  • communiquer au travailleur les choix disponible pour TFR ;
  • lui fournir les informations appropriées module si, dans des relations antérieures, il a affecté l’indemnité de rupture à des pensions complémentaires et a ensuite perdu les conditions pour y participer, sans racheter sa position ;
  • garder son déclarationen délivrant une copie contresignée ;
  • en atteste choix à la fin de la relation de travail.

=> Revalorisation ISTAT pour indemnité de départ : ce qu’il faut savoir

TFR : droits et devoirs du travailleur

  • remettre au nouvel employeur la déclaration avec l’ancien choix de destination du TFR effectué dans les anciennes relations de travail ;
  • faire un nouveau choix, parmi les options possibles, pour la destination du TFR.

=> Les fonds de pension battent toujours l’indemnité de départ : rendements comparés

Options pour la destination de l’ISF

  • Qui dans la précédente relation de travail avait quitté le TFR dans la société peut confirmer l’option ou décider de l’affecter à un fonds de pension ;
  • qui, dans les rapports précédents, avaient attribué le TFR à un fonds de pension Et racheté le poste individuel, à la fin de cette relation, doit certifier qu’il a terminé la procédure et faire un nouveau choix dans les 6 mois suivant l’embauche. Dans le cas contraire, le TFR sera affecté au fonds de pension conventionnel ou Fondinps, tandis que la part acquise au cours des 6 premiers mois restera dans l’entreprise ;
  • qui a affecté la totalité du TFR à un fonds de pension sans avoir racheté la position A la fin de l’emploi, le particulier peut maintenir ce choix, s’il est également valable pour le nouvel employeur, ou indiquer un nouveau choix dans les 6 mois suivant l’embauche, si la nouvelle relation fait perdre les conditions d’affiliation à la caisse. Les effets de cette décision seront valables à compter de la date d’embauche. A défaut de choix dans ce délai, les indemnités de départ dues à compter de la date d’embauche seront affectées à la caisse de retraite conventionnelle ou au Fondinps ;
  • qui avait l’intention partie du TFR à un fonds de pension et ne l’a pas racheté au moment de la rupture de la relation de travail, peut conserver cette option dans la même mesure, si le contrat de travail national applicable est le même ou si le nouveau le permet. Le reste du TFR reste dans l’entreprise. Alternativement, le travailleur peut choisir d’affecter le TFR au fonds choisi. Ces choix doivent être faits dans les 6 mois suivant l’embauche, à compter du même mandat. Dans le cas contraire, le TFR ira à la caisse de retraite conventionnelle ou au Fondinps.

COVIP fournit le formulaire pour les travailleurs résumé qui avaient transféré l’indemnité de rupture à un régime complémentaire de pension dans le cadre de relations de travail antérieures et qui, suite à la perte des conditions d’affiliation au régime complémentaire de pension auquel ils étaient déjà affiliés, n’ont pas intégralement racheté leur position.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *