January 30, 2023
L'avenir des entreprises, Biriaco (Confindustria) : "Nous avons de belles opportunités"


La transition énergétique, les infrastructures matérielles et virtuelles, la durabilité, les innovations technologiques et la lutte contre la bureaucratie pour relever le défi de la compétitivité sont les sujets abordés lors de l’assemblée publique de Confindustria Catania intitulée “Innovation Valley, Catania accélérateur d’entrepreneuriat”, qui s’est tenue cet après-midi au Palazzo degli Elefanti à Catane.

Outre le président de Confindustria Catania, Antonello Biriaco et le président de Confindustria, Carlo Bonomi et le ministre de la protection civile et des politiques maritimes, Nello Musumeci a assisté à la réunion, animée par le directeur du journal La Sicilia, Antonello Piraneo, l’extraordinaire commissaire de la ville métropolitaine de Catane, Federico Portoghese, le président de l’assemblée régionale sicilienne, Gaetano Galvagno et le président de Confindustria Sicile, Alessandro Albanese. Parmi les participants entrepreneurs et dirigeants de grandes et petites entreprises de la région de l’Etna qui représentent l’excellence dans leurs secteurs respectifs. “Des exemples qui démontrent comment, même dans un contexte difficile, il est possible d’émerger et de concourir dans le monde”, a déclaré le président de Confindustria Catania Antonello Biriaco.

“Catane – a-t-il poursuivi – est toujours la ville des oxymores, mais si nous sommes ici aujourd’hui, ensemble, pour discuter de l’importance de l’innovation, c’est aussi parce que nous croyons en la force motrice de l’entreprise en tant que moteur du changement et centre du renaissance de chaque territoire. Et en tant qu’entrepreneurs appartenant au système Confindustria, nous voulons être les interprètes de ce changement. La crise énergétique, le manque de matières premières, la guerre, sont des éléments qui ont fortement déstabilisé le système économique, mais aujourd’hui, nous sommes confrontés à des opportunités uniques et Catane peut devenir un important pôle d’innovation tourné vers la durabilité. Des investissements privés sont en cours pour plus de 1,5 milliard d’euros. Il nous appartient à tous d’accompagner et de faciliter cette croissance et nous avons besoin d’institutions à la hauteur. La clé pour comprendre chaque processus de développement doit partir du chapitre infrastructure : le coût que nous supportons en Sicile pour le manque de connectivité interne et externe est énorme. La connexion stable entre la Sicile et le reste du pays est essentielle et doit être réalisée. Les gouvernements doivent aussi faire leur part, mais les propositions de politique économique en faveur du Sud nous déçoivent à ce jour. La loi de finances exclut certaines mesures décisives pour les investissements. Ne pas refinancer les instruments de politique industrielle tels que l’Industrie 4.0, la loi Sabatini, le superbonus et le crédit d’impôt pour le Sud est un retour en arrière insensé. Le Gouvernement démontre qu’il est un véritable allié des entreprises du Sud en garantissant un soutien concret avec des interventions continues et structurelles », a-t-il déclaré à l’assemblée. Dans le même ordre d’idées, le discours d’Alessandro Albanese pour la Confindustria Sicilia. Albanese a critiqué le gouvernement national, parlant surtout du budget où “ils semblent avoir oublié le Sud et pourtant – a-t-il dit – les investissements en Sicile sont des investissements pour toute l’Italie”. “Le scénario a complètement changé et nous avons dû nous réajuster”, a déclaré Bonomi en référence à la récente situation économique liée à la pandémie et à la guerre. Le président national, qui pour la deuxième fois de son mandat est venu saluer les entrepreneurs de Catane, a remercié le président Biriaco pour son soutien. Bonomi s’est ensuite concentré sur les difficultés de l’industrie italienne, en partant des coûts de l’énergie, en passant par la réduction du coin fiscal, jusqu’au travail des femmes, en passant par les crédits d’impôt et les garanties pour les PME. Bonomi a souligné à quel point “il est important de garder la barre droite sur les dépenses sociales” rappelant comment récemment la dette publique pour les dépenses sociales a augmenté mais en même temps les personnes en difficulté ont également augmenté. Par ailleurs, la question du travail, pour laquelle des interventions de choc comme la baisse du coin fiscal seraient nécessaires, “est absente de la loi de finances”, rappelle Bonomi. Notre proposition est de mettre plus d’argent dans les poches des Italiens qui souffrent, mais de le faire de manière structurelle. Cela devait et pouvait être fait. On dit qu’il n’y a pas de ressources mais si vous voulez il y en a et nous avions indiqué une réduction des dépenses publiques de 4/5% ce qui fait plus d’un trillion par an ». Bonomi a fait une longue excurse sur les difficultés des entreprises mais a également souligné leur potentiel de création de richesse pour le pays. “Cela peut se faire” a-t-il dit “avec courage”. Les critiques n’ont pas manqué à l’encontre de la loi de finances coupable d’oublier le Sud alors qu’elle était au service d’une « vision globale centrée sur le Sud, avec un crédit d’impôt dédié ». “Nous ne pouvons cacher notre inquiétude face à l’échec de la prolongation du crédit d’impôt sur les biens d’équipement du sud de l’Italie et du crédit d’impôt Zes qui, avec l’allégement de la contribution du sud, ont soutenu la stabilité productive du sud de l’Italie”, a-t-il ajouté. Le ministre de la Protection civile et des Politiques maritimes, Nello Musumeci a voulu démontrer la proximité du gouvernement avec les entreprises, citant par exemple les mesures de sécurité de Lukoil.

« C’est un résultat qui fait honneur à la classe dirigeante et redonne dignité aux travailleurs directs et assimilés. Nous ne pouvions pas permettre que cette déchirure se fasse au détriment de notre économie qui a particulièrement souffert pendant la pandémie et qui aujourd’hui paie les conséquences de la guerre », a déclaré Musumeci. Répondant au président Biriaco concernant la manœuvre budgétaire « c’était la seule possible », a-t-il déclaré après avoir souligné les nombreuses difficultés auxquelles le pays est confronté sur le plan économique. Il y avait aussi une référence aux besoins énergétiques et au défi qu’ils représentent. Un défi pour lequel le gouvernement a mis à disposition des millions d’euros pour aider les entreprises, comme l’a rappelé le ministre. Le président de l’assemblée régionale, Gaetano Galvagno, s’est exprimé au nom de la Région Sicilienne et, parlant de l’innovation, a souligné combien celle-ci représente une valeur économique mesurable qui se traduit par le bien-être de la population. “Le temps des initiatives ponctuelles est révolu, le gouvernement est proche des entreprises”, a-t-il déclaré. Deux tables de discussion. Dans la première, intitulée « Régénération infrastructurelle, réseau virtuel et réel », les besoins des entreprises pour un développement complet ont été analysés. Participants : Angela Gargani (Tim) ; Francesco Morbidelli (Elettra Tlc) ; Franz DiBella (Netith Care); Gaetano Vecchio (Cosedil); Alfredo Cavallaro (AC2); Nicola Timpanaro (Archicart). Des entreprises qui se concentrent sur l’innovation et qui portent le nom de la Sicile au-delà des frontières locales. Francesco Morbidelli, HR Manager Elettra Tlc Spa a souligné le rôle de la connexion pour le développement et donc le rôle central du réseau méditerranéen dans lequel la Sicile est un carrefour central. « Même en Sicile, des investissements fondamentaux peuvent être réalisés pour le pays. Aujourd’hui, il y a plus de travail que nous ne pouvons en faire et nous avons de grandes opportunités de croissance », a déclaré Gaetano Vecchio, directeur général de Cosedil Spa, qui a souligné l’importance de l’infrastructure et de la rationalisation de la bureaucratie. Et quand l’innovation marie l’entreprise à la clairvoyance et à l’envie de miser, la croissance entrepreneuriale fait partie des étapes automatiques. C’est ce qui se passe chez Netith Care dont le président-directeur général Franz Di Bella a annoncé l’ouverture de nouveaux bureaux et donc aussi de nouvelles embauches. « La valeur, les compétences, l’innovation des processus de production mais aussi l’agrégation et la contamination créent des réseaux et donc la capacité de répondre au marché », sont les mots du président-directeur général de Netith. Le deuxième grand thème de la journée : « Solutions tech, énergie et green deal » a été abordé par Vincenzo Nicotra (STMicroelectronics) ; Eliano Russo (3Sun Gigafactory Enel Greenpower); Michèle Chiappetta (ABS); Andrea Bonina (Bionap); Daniele Lombardo (Behavior Labs); Davide Marano (M2D Technologies). 3Sun a annoncé un énorme investissement à Catane qui placera l’usine au sommet de l’Europe. « Nous sommes sur le point de vivre une phase exceptionnelle et 3Sun tente de changer la filière photovoltaïque en Europe en décarbonant le système. Nous voulons démontrer qu’en nous concentrant sur une technologie innovante, nous pouvons être compétitifs sur le marché mondial », a déclaré Eliano Russo, PDG de 3Sun Gigafactory d’Enel Greenpower. De gros investissements aussi par StMicroelectronics comme le rappelle Vincenzo Nicotra responsable marketing de la société. Aujourd’hui, elle compte près de 5 000 employés et construira une nouvelle usine à Catane avec un investissement d’environ 750 millions d’euros. Concrètement, une ligne dédiée à la production de substrats en carbure de silicium (SiC) est prévue pour 2023. Composants clés pour les alimentations électriques, les onduleurs éoliens et solaires, les moteurs industriels, les véhicules hybrides et électriques de nouvelle génération. Daniele Lombardo, co-fondateur de Behavior Labs, a parlé de l’importance de la technologie innovante également utilisée dans les domaines médical ou scolaire, qui avec son humanoïde contribue à améliorer la vie des gens. « Le nôtre est un centre de recherche privé qui a combiné recherche, entreprise, école et santé pour créer de l’innovation pour tous, en particulier pour les catégories fragiles, améliorant leur qualité de vie ».



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *