January 30, 2023
Japon-Croatie 2-4, Livakovic emmène les Croates en quarts de finale


Le gardien de but a sauvé trois pénalités pour les Japonais après que Maeda et Perisic aient fait match nul 1-1. Maintenant le Brésil en quarts de finale

La Croatie a battu le Japon 4-2 aux tirs au but (1-1 aux 90e et 120e minutes) et s’est qualifiée pour les quarts de finale de Qatar 2022, où elle affrontera le Brésil. Les Japonais passent tout près d’un nouvel exploit après ceux contre l’Allemagne et l’Espagne et terminent la première mi-temps devant grâce à un but en mêlée de Maeda (43′). Les Croates ont eu du mal à créer du jeu, mais ils ont égalisé à la 55e minute grâce à une superbe tête de périsic sur la passe décisive de Lovren. Puis Livakovic et Gonda sauvent le résultat d’Endo et Modric. Il se passe peu de temps supplémentaire et le gardien Livakovic est décisif dans la loterie des tirs au but qui bloque les tirs de Minamino, Mitoma et Yoshida. Le dernier penalty vient de l’Atalantino pasalique.

LE MATCH
La Croatie se montre une nouvelle fois implacable à la Coupe du monde sur penalty : après avoir éliminé le Danemark et la Russie en 2018, c’est cette fois au tour du Japon, qui pendant un moment caresse un énième exploit mais doit abandonner devant Livakovic et la précision de les Croates. Il y a aussi un peu d’Italie dans le succès de l’équipe nationale de Dalic, puisque Vlasic, Brozovic et Pasalic ont été sans faute à 11 mètres. L’équipe de Moriyasu joue bien pendant un certain temps, mais ralentit ensuite et cela favorise les adversaires. Sans un attaquant de belle épaisseur (Petkovic comme Budimir sont mauvais), l’ancien de l’Inter Perisic se chargera de rééquilibrer un match qui semblait s’esquiver. La loterie des tirs au but est le bon épilogue : les Japonais se trompent presque sur tout, la Croatie non et peut se réjouir.

Moriyasu doit renoncer à Itakura disqualifié : à sa place l’ancien Bologne Tomiyasu. Au milieu de terrain Endo est préféré à Tanaka, auteur du but qualificatif face à l’Espagne, tandis qu’en attaque on retrouve l’autre héros du match contre les Red Furies, Doan, qui ravit la place à Kubo. Deux changements pour Dalic par rapport à la Belgique : Barisic est arrière gauche à la place de Sosa meurtri, tandis qu’en attaque Petkovic remporte le scrutin avec Livaja au centre de l’attaque. Le Japon a tout de suite pris un bon départ et dans les 3′, Taniguchi a pris la tête juste en deçà de la cible. 5′ s’écoulent et les Japonais risquent de se faire mal : erreur de Tomiyasu, Perisic vise mais Gonda bloque, puis Petkovic ne trouve pas la patte gagnante. Ito, l’un des plus actifs, place un centre bas sur lequel Maeda glisse en manquant de peu l’impact gagnant. La Croatie a eu du mal à faire avancer le ballon rapidement et Kramaric et Petkovic étaient hors jeu. À la 28e minute, Perisic a dirigé un centre de Barisic au second poteau, mais Kramaric n’y est pas parvenu. Le chrono final est de la marque japonaise : d’abord Kamada conclut très mal une bonne action chorale, puis à la 43e minute le match se débloque, avec Maeda qui résout la mêlée en se glissant derrière Livakovic. L’aide involontaire est de Petkovic.

Les deux équipes repartent avec les mêmes 22 points qu’en première mi-temps. Après une frappe un peu haute du droit de Kamada, la Croatie égalisait grâce à Perisic qui, d’une belle tête, les plaçait dans la lucarne que Gonda ne parvenait pas à atteindre (55e). Lovren et ses compagnons avaient besoin d’un épisode, compte tenu de la rareté de la manœuvre. Le Japon tente immédiatement de se secouer et à la 57e minute, Endo engage Livakovic du bord qui se soulève au-dessus de la barre transversale. La Croatie ne se retourne pas non plus parce que Modric ne joue pas Modric : le seul aigu de sa 90′ est une frappe de l’extérieur que Gonda envoie en corner (63′). Moriyasu essaie de mélanger les cartes à l’aide du banc, mais ses hommes ne sont plus capables d’être dangereux. La finition est donc toute croate, mais le pied gauche de Perisic est dévié de la pointe par Tomiyasu (77e) et la tête de Pasalic manque le cadre (86e). Ainsi, nous passons à juste titre dans les prolongations.

La première prolongation se déroule sans émotion particulière, hormis un superbe tir du centre Mitoma et repoussé par le gardien croate (104e). Quelques minutes plus tôt, Dalic avait écarté du terrain le capitaine Modric et Kovacic pour laisser la place à Majer et au turinois Vlasic. Scénario identique en deuxième prolongation, mais cette fois c’est Majer qui a le ballon du 1-0 au pied à la dernière seconde mais qui tire à côté. Ça va aux tirs au but et ici le gardien Livakovic prend le fauteuil : le gardien du Dinamo Zagreb sauve des tirs de Minamino, Mitoma et Yoshida, la Croatie n’en manque qu’un avec Livaja (poste), mais Vlasic, Brozovic et Pasalic sont des tireurs d’élite et ils renvoient le Japon à la maison.

LA TABLE
JAPON-CROATIE 1-3 DCR (1-1 DTS)

Japon (3-4-3): Gonda 7, Tomiyasu 5.5, Yoshida 5, Taniguchi 6 ; J. Ito 6, Endo 6.5, Morita 6 (1′ 2°ts Tanaka 6), Nagatomo 5.5 (19′ ts Mitoma 6) ; Doan 5.5 (42′ st Minamino 5), Maeda 6.5 (19′ st Asano 5.5), Kamada 6 (30′ st Sakai 6). Disponible: Kawashima, Schhmidt, Yamane, Shibasaki, Machino Ueda, Soma, H. Ito. tout.: Moriyasu 6
Croatie (4-3-3): Livakovic 8,5 ; Juranovic 6, Lovren 6,5, Gvardiol 6, Barisic 6 ; Modric 5,5 (9′ 1er Majer 6), Brozovic 5,5, Kovacic 5,5 (9′ 1er Vlasic 6) ; Kramaric 5 (23′ st Pasalic 6,5), Petkovic 4,5 (17′ st Budimir 5 – 1′ 2nd ts Livaja 5), ​​​​Perisic 7 (1′ 2nd ts Orsic 6). Disponible: Grbic, Ivusic, Erlic, Vida, Sutalo, Susic, Jakic. tout.: Dalic 6.5
Arbitre: Elfath (États-Unis)
Marqueurs: 43′ Maeda (G), 10′ st Perisic (C)
Ammonite toi-même: Kovacic (C), Barisic (C)
Exclu:-
Pénalités: Minamino (G) sauvé, Vlasic (C) but, Mitoma (G) sauvé, Brozovic (C) but, Asano (G) but, Livaja (C) poteau, Yoshida (G) sauvé, Pasalic (C) but
Noter: Récupérer 2′ + 4′ + 2′ + 1′

LES STATISTIQUES
La Croatie s’est toujours qualifiée lors des trois matches de Coupe du monde qui se sont terminés aux tirs au but : trois sur trois dont celui d’aujourd’hui (seule l’Allemagne, 4 sur 4, a fait mieux dans l’histoire parmi ceux qui ont gagné 100 % aux tirs au but).
La Croatie s’est qualifiée pour les quarts de finale de la Coupe du monde pour la troisième fois de son histoire, après 1998 et 2018.
Sept des huit derniers matches à élimination directe des grands tournois internationaux (d’Europe ou de Coupe du monde) impliquant la Croatie sont allés en prolongation, à l’exception de la finale de la Coupe du monde 2018 contre la France.
Ivan Perisic a participé activement à dix buts en 14 matches de Coupe du monde : depuis les débuts de Perisic dans cette compétition en 2014, seuls Lionel Messi (12 – huit buts, quatre passes) et Kylian Mbappé (11 – neuf buts, deux passes) ont été impliqué dans plus de buts.
Perisic est l’un des quatre joueurs (avec Messi, Ronaldo et Shaqiri) capables de marquer au moins une fois lors de chacune des trois dernières Coupes du monde (2014, 2018, 2022).
Seul Davor Šuker (45 ans) a marqué plus de buts toutes compétitions confondues pour la Croatie qu’Ivan Perišić (33 ans), qui est à égalité avec Mario Mandžukić.
Depuis les débuts d’Ivan Perisic à l’Euro 2012, seul Cristiano Ronaldo (21 ans) a marqué plus de buts que le Croate (17 – 10 buts, 7 passes décisives) parmi les joueurs européens dans les grands tournois internationaux.
Ce but de Maeda est le premier tir cadré du Japon en première mi-temps de la Coupe du monde 2022.
Le premier match de Luka Modric à la Coupe du monde était contre le Japon lors du tournoi de 2006 (phase de groupes, deuxième journée). Modric est le seul joueur à avoir disputé ces deux matchs, ce soir et en 2006.
A partir d’aujourd’hui face à la Croatie, Yuto Nagatomo (15 ans) devient le 2e joueur asiatique avec le plus d’apparitions en Coupe du monde, derrière le seul Sud-Coréen Myung-Bo Hong (16 ans).



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *