January 27, 2023
Foto di Redazione


L’ouverture rapide est de Bergame, qui régule Suter et Huetter d’un cheveu. Chez moi en Italie, un super match pour Curtoni, ok Nicol Delago et le retour de Pirovano c’est bien (mais quel bon Bassino…). Samedi, nous essayons le rappel.

Cela part d’elle, de ce dossard rouge du vainqueur de la dernière Coupe du monde de descente, du numéro 1 de la discipline reine.

Sofia Goggia offre immédiatement aux fans une grande soirée italienne, prenant le premier rendez-vous à Lake Louise, pour ouvrir ce triptyque qui était tout le sien l’année dernière. Et donc, voici la quatrième victoire consécutive dans la localité canadienne qui jusqu’en 2021 n’avait jamais conquis, pour la dix-huitième perle dans le circuit maximum, la treizième en descente, avec solidité technique, dans la première sortie officielle suivie par l’entraîneur Agazzi, probablement plus haut qu’au passé.

La vitesse est restée la même, mais quel frisson de battre de seulement 4 centimes celui qui avait remporté le rappel à Yanqing en cinq cercles, une Corinne Suter qui n’est pas parfaite après le premier intermédiaire, abandonnant 3 dixièmes qui seront plus tard s’avérer fatal au champion olympique et champion du monde, toujours devant de 0”04 à Sofia en bas du mur Fall-Away, après avoir très bien skié la partie technique, avant de perdre 8 centimes dans la partie finale plate, sur le papier le celui qui lui est le plus favorable.

Le duel tant attendu est monté régulièrement sur scène, mais l’Autriche a aussi été une grande protagoniste avec une Cornelia Huetter qui, enfin indemne de blessures, a confirmé le sentiment avec Lake Louise caressant également l’idée de victoire, troisième à seulement 6 centimes. Et une autre des grandes favorites de cette course-1, Mirjam Puchner, n’a pas déçu les attentes en terminant quatrième, à 35 centimes de l’étoile bleue.

Le retour d’Ilka Stuhec au sommet est formidable, 5e à + 0″42 : avec le changement de matériel, le double champion du monde, qui avait déjà fourni d’excellents signes en qualifications, semble renaître.

Puis les écarts deviennent importants, avec Nina Ortlieb très bonne à sa rentrée, 6e à 95 centimes (malgré un Fall-Away “calme” où elle a beaucoup laissé), Kira Weidle septième à 97 centimes de Bergame, tandis que le résultat d’Elena Curtoni, compte tenu les caractéristiques du « Men’s Olympic », de bon augure avec le huitième de la Valteline à 1”04.

Haehlen termine neuvième à 1”06 et peut se réjouir de sa performance comme sa compatriote Flury, dixième à 1”18, et une Romane Miradoli qui perd une vie dans le dernier run, mais reste 11ème (+ 1”28) et regarde avec un sourire au super-g dimanche.

Au-delà du top dix on retrouve aussi Nicol Delago, 12e à 1”43 et avec quelques regrets pour l’imprécision sur la dernière ligne droite, là où justement il aurait pu aller prendre une place parmi les dix. Pourtant, le Val Gardena s’en est bien sorti, idem l’américain Wright 13e, moins Johnson (mais revenant après presque un an et descendant dans des conditions moins qu’idéales) et surtout Lara Gut-Behrami, sur les quinze malgré une course propre, mais avec un écart de 1”87 par rapport au sommet. Encore plus loin Gisin, 22e, et Mowinckel tout juste 25e.

L’autre bleue : Marta Bassino est 21e, à un peu plus de deux secondes de retard et avec une grande décision dans une situation inédite pour elle, aux caractéristiques opposées à une pente comme celle-ci. Donc le Cuneo sous les applaudissements, mais il faut aussi féliciter Laura Pirovano qui, après plus d’un an et demi d’absence de la Coupe du monde et un peu moins de 14 mois après la rupture de l’ACL en pré-Sölden 2021, marque des points (23e) et ne peut que grandir. Pas si bien Nadia Delago, 27e (+ 2”56), après avoir déjà démontré lors des trois entraînements qu’elle n’a pas trouvé, du moins pour l’instant, la clé pour bien faire encore cette année sur la neige canadienne.

En dehors de la zone des points Karoline Pichler et Roberta Melesi, nous vous rappelons que Federica Brignone a décidé de ne pas concourir aujourd’hui, dans une descente également sans Mikaela Shiffrin et Petra Vlhova en raison d’un choix de programmation précis, ainsi que la blessée Ester Ledecka.

Samedi, à partir de 20h30, la descente encore. Pour le cinq de Super Goggia ?

CLIQUEZ ICI POUR LE RÉSULTAT COMPLET DE LA COURSE

DESCENTE FEMMES – LAKE LOUISE

1ère Sofia Goggia en 1’47”81

2ème Corinne Suter + 0”04

3e Cornelia Huetter + 0″06

4e Mirjam Püchner + 0”35

5e Ilka Stuhec + 0”42

6e Nina Ortlieb + 0”95

7e Kira Weidle + 0”97

8e Elena Curtoni + 1″04

9e Joana Haehlen + 1”06

10e Jasmine Flury + 1”18

12e Nicol Delago + 1”43

21e Marta Bassino + 2″04

23e Laure Pirovano + 2”32

27e Nadia Delago + 2”56

34e Karoline Pichler + 4”15

35e Roberta Melesi + 4”83





Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *