January 30, 2023
Moggi : "La Juve est un bouc émissaire, mais jetez-le dans la boue !"  Elkann fera une 'réclamation', Allegri peut aussi surprendre'


Lucien Moggi accordé une longue interview à TGR Piémont après le tremblement de terre qui a secoué Juve.

AIR CALCIOPOLI ? – “Pas exactement comme ça, mais on est en marge de la discussion… Le nom de la Juve plaît à tout le monde. Dans une interview à Rapports J’ai dit qu’il fallait regarder le foot à 360 degrés, pas comme une seule entreprise… C’est la même chose ici, il arrive que la Juventus soit prise, bouc émissaire, accusée et puis les autres clubs montent le foot. Les autres peuvent facilement se mettre en place comme cela s’est produit avec Calciopoli. Vous vous souviendrez quand Giraudo a dit : “On part, après tu verras qui vient”. Ceux qui viennent sont ceux qui sont partis pendant le processus de Calciopoli, qui sont revenus immédiatement après, et maintenant vous voyez l’état du football. Pour engager l’équipe nationale, nous avons dû aller en Albanie, tandis que les autres jouent la Coupe du monde au Qatar. C’est une dérivation des comportements qui ont suivi, et personne n’a démissionné. Tout le monde reste à sa place, c’est le vrai problème.”

LES GAINS EN CAPITAL – “Je ne sais pas quel discours le procureur peut tenir. Je dis simplement qu’il y a eu un conseil d’administration impromptu et que quelqu’un n’a pas voté comme il le fallait. Maintenant, il y a un gouvernement intérimaire, composé de personnes responsables qui va essayer d’aplanir toutes les différences économiques. La Juve ne pourra certainement pas apparaître comme favorite dans les championnats, également parce qu’elle ne pourra pas faire de shopping, mais tout le monde fait ces choses. Il y a des clubs – juste un quelques-uns – qui ont aussi leurs budgets en ordre, mais si vous prenez un club qui ne prend que tout le mal qu’il peut y avoir sans penser qu’il y a des clubs qui font bien pire. Ce serait bien si tout le football à 360 degrés finissait sous le loupe quand des jugements de ce type sont émis. Des choses inacceptables, on parle de tout et plus encore de cette équipe, de ces managers, ce qui est quelque chose qu’on ne peut pas proposer… On a besoin d’un peu plus d’attention dans ces discours”.

LÉGÈRETÉ? – “C’est peut-être vrai que la Consob a donné des directives qui n’ont pas été totalement suivies, je ne suis pas vraiment au courant de la chose mais j’imagine que c’est le cas. Mais là on parle déjà de la Juventus reléguée, de la Juventus pénalisée, mais quand Juve, il pourrait subir quelques amendes parce que le comportement ne suivait pas ceux d’une entreprise cotée en bourse, mais de là à parler de faillite ou de relégation… Il faut un peu de calme”.

ELKANN – “Je pense qu’il faut qu’il regarde les budgets pour remettre de l’ordre, qu’il y ait un gouvernement intérimaire je pense que c’est une chose naturelle. Il dit à juste titre de s’arrêter un instant et d’essayer de réparer, pour éviter tout manquement”.

RONALDO – “Plus mal de l’avoir renvoyé, avec lui l’an dernier la Juve aurait pu gagner le championnat. Bien sûr, en le prenant à 34 ans, il n’était plus le champion du passé… Maintenant, il essaie de s’installer quelque part mais peut “Je ne trouve pas Nous avons importé trop d’étrangers en Italie, avant l’arrivée des joueurs de première catégorie de Calciopoli. Le scoutisme ? Je suis allé voir les joueurs plutôt que de leur faire dire. La Juve a remporté neuf championnats, et gagner n’est facile avec personne. Le problème est ce truc qui est différent du facteur sportif, c’est budgétaire, et il faut le corriger. Elkann va essayer de faire une opération de remédiation”.

L’ÉQUIPE – “Celui qui gagnera le plus sera le secteur sportif ! Si Allegri est capable de donner à cette équipe une impression de ce type, il se pourrait que l’équipe fasse un meilleur championnat que vous ne le pensez car elle s’engage à démontrer que la Juve est une club sérieux, faire les bonnes choses”.

CLARTÉ – “C’est la structure de l’entreprise qui devra dicter les mesures pour assainir le budget, puis la justice suivra son cours mais pour parler d’une éventuelle culpabilité, il faut un procès, avant d’enterrer les gens… En Italie, nous sommes bons à faire des massacres de le nom, tout le monde se jette dessus pour se démarquer. Calciopoli enseigne. La Juve ne peut pas être jetée dans la boue comme ça, je veux parler en tant que personne qui suit les choses, pas en tant que fan. Ce n’est pas agréable d’aller toujours après ceux qui ne défend pas. On peut dire que la Juve vole, c’est facile de le faire si personne ne répond”.

Charger plus



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *