January 27, 2023
Décès de Davide Rebellin, un camionneur allemand signalé


EST un chauffeur de camion allemand de 62 ans est l’homme qui a renversé et tué l’ancien champion cycliste Davide Rebellin. Il a déjà commis d’autres infractions graves, dont une autre évasion après un accident et une conduite en état d’ivresse avec un retrait de permis à Chieti en 2014.

Les carabiniers ont réussi à le localiser mais pour le moment il ne sera pas arrêté, car le crime d’homicide routier n’existe pas en Allemagne. Les enquêteurs étaient parvenus à une liste de plaques, extrapolées à partir des caméras de vidéosurveillance qui sont installées à proximité du Régional 11, à Montebello Vicentino. Là mercredi matin, Rebellin s’entraînait sur son vélo de course lorsqu’il a été écrasé par le véhicule lourd. Selon ce qui a été reconstitué, peu de temps après l’accident, le camion se serait arrêté sur la place d’un restaurant voisin. Le transporteur aurait même quitté le poste de pilotage pour jeter un coup d’œil à la carrosserie, s’approchant de la victime au sol, pour ensuite repartir sans hésitation. À ce moment-là, le camion de marque Volvo a également été photographié par des personnes présentes qui comprenaient évidemment la situation.

Les carabiniers ont écouté quelques témoins et ont commencé la recherche, à laquelle les autres forces de l’ordre ont également participé. De nombreuses images tournées par les caméras du restaurant et par celles des différents postes de péage ont ensuite été examinées. La quantité de données a ensuite été croisée avec les témoignages, jusqu’au moment où la plaque d’immatriculation allemande a été identifiée. À ce moment-là, les autorités italiennes ont également impliqué Europol. Les lourdes accusations d’homicide au volant et de délit de fuite pèsent sur la tête du conducteur.

Les investigations, menées en collaboration avec l’Agence fiscale et le Centre de coopération policière Thorl-Maglern d’Italie, d’Autriche et de Slovénie, ont permis de déterminer que le véhicule appartenait à une compagnie maritime allemande, à Recke (Rhénanie du Nord – Westphalie, Allemagne) et que le chauffeur était arrivé en Italie le même jour – le 30 novembre – pour des chargements de marchandises effectués dans une entreprise de transport internationale basée à l’Interporto de Vérone.

Les investigations dans la société Verona, avec l’acquisition d’une copie de la carte d’identité comparée aux photos prises sur les lieux de l’accident, ont permis d’identifier avec certitude le conducteur du véhicule : un Allemand de 62 ans, frère du propriétaire de la société de transport propriétaire allemand du camion articulé.

L’agence de police allemande de Steinfurt, en contact avec le Service de coopération policière internationale, a signalé hier en fin d’après-midi que le conducteur du véhicule était rentré en Allemagne. Du certificat pénal du conducteur du camion articulé, contre lequel des poursuites sont engagées pour les délits d’homicide sur la route et d’évasion du conducteur en cas d’homicide sur la route, il y a une peine appliquant la peine prononcée par le tribunal de Foggia en 2001 pour le délit de “violation de l’obligation de s’arrêter en cas d’accident avec dommages corporels”. La peine a ensuite été déclarée éteinte en raison du passage du temps. En 2014, toujours pour lui, il semble que son permis de conduire lui ait été retiré par la police de la circulation de Chieti, pour conduite sous influence. Le parquet de Vicence mène les investigations nécessaires pour la reconstitution exacte de la dynamique et les actions ultérieures à entreprendre contre le chauffeur du camion.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *