February 3, 2023
Crédits d'impôt énergie : la carte des entreprises énergivores, gazo-intensives et non gazo-intensives


La concessions accordée à entreprises pour contrer la chère énergie intéressent un large éventail de sujets.

En effet, les crédits d’impôt doivent être distingués selon qu’ils sont :

– entreprises énergivore;

– entreprises gazivore;

– entreprises pas énergivore;

– entreprises non gazivore.

Entreprises énergétiques

La reconnaissance est attendue apport extraordinairesous la forme de crédit d’impôten compensation partielle des charges plus élevées supportées pour l’électricité achetée et utilisée dans l’activité économique, au profit des « entreprises à forte consommation d’électricité » (dites entreprises énergivores) « visées dans l’arrêté du ministre du Développement Economique du 21 décembre 2017, publié par communiqué de presse au Journal Officiel n° 300 du 27 décembre 2017 ».

En particulier, les crédits d’impôt suivants sont prévus sur la composante énergétique achetée et effectivement utilisée :

– de la 20% pour le premier trimestre 2022, à condition que les coûts au kWh du T4 2021 aient augmenté de plus de 30 % par rapport à ceux du T4. 2019 ;

– de la 25% pour le deuxième trimestre 2022, à condition que les coûts du kWh du 1er trimestre 2022 aient subi une augmentation de plus de 30% de ceux du 1er trimestre. 2019 ;

– de la 25% pour le troisième trimestre 2022, à condition que les coûts au kWh du 2ème trimestre 2022 aient subi une augmentation de plus de 30% de ceux du 2ème trimestre. 2019 ;

– de la 40% pour le mois de Octobre Et novembre 2022, à condition que les coûts au kWh du 3ème trimestre 2022 aient subi une augmentation de plus de 30% de ceux du 3ème trimestre. 2019.

Compagnies de gaz

Aux entreprises un forte consommation de gaz naturel (“gazivore”) est reconnu, en compensation partielle des coûts plus élevés encourus pour l’achat de gaz naturel, un apport extraordinairesous la forme de crédit d’impôten pourcentage des dépenses engagées pour l’achat du même gaz, consommé pour des usages énergétiques autres que thermoélectriques.

En particulier, les crédits d’impôt suivants sont prévus :

– de la dix% pour le premier trimestre 2022, à condition que le prix moyen de référence du gaz naturel au T4 2021 ait augmenté de plus de 30 % par rapport au T4. 2019 ;

– de la 25% pour le deuxième trimestre 2022, à condition que le prix moyen de référence du gaz naturel au premier trimestre 2022 ait augmenté de plus de 30 % par rapport au premier trimestre. 2019 ;

– de la 25% pour le troisième trimestre 2022, à condition que le prix moyen de référence du gaz naturel au T2 2022 ait augmenté de plus de 30 % par rapport au T2. 2019 ;

– de la 40% pour le mois de Octobre Et novembre 2022, à condition que le prix moyen de référence du gaz naturel au T3 2022 ait augmenté de plus de 30 % par rapport au T3. 2019.

Comment sont calculés les crédits d’impôt 2022 par rapport à une énergie chère ?

Utilisez l’outil maintenant Crédits d’impôt énergie 2022 d’une TAXE. Vous pouvez le trouver dans la section Outils utiles

Entreprises peu énergivores

à entreprises douées de compteurs d’électricité de puissance disponible égale ou supérieure à 16,5 kW, différent lui donner entreprises à forte consommation de énergie électrique en application de l’arrêté du ministre du développement économique du 21 décembre 2017, en compensation partielle des surcoûts effectivement supportés pour l’achat de la composante énergie, un apport extraordinairesous la forme de crédit d’impôten pourcentage des dépenses engagées pour l’achat de la composante énergétique, effectivement consommée, attestées par les factures d’achat correspondantes.

En particulier, les crédits d’impôt suivants sont prévus :

– de la 15% pour le deuxième trimestre 2022, à condition que les coûts de la composante énergétique du T1 2022 aient augmenté de plus de 30 % de ceux du T1. 2019 ;

– de la 15% pour le troisième trimestre 2022, sous réserve que les coûts de la composante énergie du 2ème trimestre 2022 aient subi une augmentation de plus de 30% de ceux du 2ème trimestre. 2019 ;

– de la 30% pour le mois de Octobre Et novembre 2022, à condition que les coûts de la composante énergie du 3ème trimestre 2022 aient subi une augmentation de plus de 30% de ceux du 3ème trimestre. 2019.

Entreprises non gazières

à entreprises différent de ceux à forte consommation de gaz naturel en compensation partielle des coûts plus élevés encourus pour l’achat de gaz naturel, un apport extraordinairesous la forme de crédit d’impôten pourcentage des dépenses engagées pour l’achat du même gaz, consommé pour des usages énergétiques autres que thermoélectriques.

En particulier, les crédits d’impôt suivants sont prévus :

– de la 25% pour le deuxième trimestre 2022, à condition que le prix moyen de référence du gaz naturel au premier trimestre 2022 ait augmenté de plus de 30 % par rapport au premier trimestre. 2019 ;

– de la 25% pour le troisième trimestre 2022, à condition que le prix moyen de référence du gaz naturel au T2 2022 ait augmenté de plus de 30 % par rapport au T2. 2019 ;

– de la 40% pour le mois de Octobre Et novembre 2022, à condition que le prix moyen de référence du gaz naturel au T3 2022 ait augmenté de plus de 30 % par rapport au T3. 2019.

Ci-dessous, deux infographies qui résument la discipline en discussion.

Copyright © – Reproduction réservée



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *