January 31, 2023
Enterprise Tunisie : a battu la France mais pas assez pour passer.  L'Australie se qualifie pour les huitièmes de finale, 1-0 contre le Danemark


Tunisie-France 1-0
Une petite France, déjà qualifiée et avec une formation faussée par Deschamps pour économiser de l’énergie, cède sa place à une Tunisie carrée et motivée et ferme le groupe avec une mauvaise impression et une défaite. Rien ne change alors que les Bleus passent en premier et que les Africains abandonnent la Coupe du monde alors que l’Australie conserve sa deuxième place en battant le Danemark décevant.

L’expert Khazri, l’attaquant de champ de Montpellier, a tranché sur un coup de sifflet d’école, profitant d’une sieste collective de la défense. Le match se termine par un final jaune, un épisode très contesté par la France. À la 98e minute, Griezmann a égalisé après un mouvement frénétique. Le Néo-Zélandais Gonzer, jusque-là irréprochable, a sifflé la fin. Les joueurs se dirigent vers les vestiaires, mais l’arbitre arrête tout, rappelé par le Var, va revoir l’action, souffle le hors-jeu douteux de Griezmann et laisse le match se poursuivre pendant 2′. Le match nul n’aurait pas changé le jugement sur la France. L’occasion de montrer beaucoup d’éléments de l’effectif raté : Fofana fait beaucoup de fautes, Veretout touche peu, Coman joue (comme cela lui arrive souvent) tout seul. Disasi, Kolo Muani et Guendouzi ne correspondent certainement pas à la qualité des propriétaires. Quelque chose change quand Deschamps aligne Mbappè, Griezmann et Rabiot à distance, mais l’envie de s’engager est relative, même si les occasions affluent et que le match nul de Griezmann est annulé. La France reste l’un des grands favoris pour le titre et les forces sauvées pourraient s’avérer décisives. La Tunisie sort la tête haute et elle a un bon travail d’équipe avec le défenseur Ghandri et le polyvalent Laidouni comme protagonistes ainsi que Khazri. Didier Deschamps aime exagérer. Les nombreux forfaits (Pogba, Kantè, Maignan, Kimpembe, Benzema, Lucas Hernandez) lui conseillent d’être prudent, la qualification déjà en poche. Mais les neuf remplacements contre le Danemark sèment la confusion sur le terrain.

La Tunisie tente sa chance dans un match particulier : 10/11 des titulaires sont nés en France, tandis que les Bleus comptent 13 joueurs nés en Afrique. Les supporters tunisiens, pour la plupart dans le stade, huent à la fois l’hymne et les joueurs français. Difficile de créer l’unité dans une équipe révolutionnée. La France doit se défendre et souffre sur les flancs où s’enfoncent les Tunisiens. Les opérations sont dirigées par Laidouni, un joueur de qualité qui s’est fait remarquer à Ferencvaros, mais Khazri finalise. A la 9ème minute la Tunisie passe avec un splendide virage de Ghandri, mais le varois attrape un hors-jeu qui annule l’exploit. La France est déliée, Camavinga est en difficulté en tant qu’ailier bas, à la 25ème minute Fofana ouvre bien pour Coman qui s’attarde puis expédie. A la 25e minute une erreur de Camavinga libère Khazri, que Mandanda, 37 ans, repousse frénétiquement.

En seconde période, la Tunisie continue d’attaquer et passe à la 13e minute : Fofana laisse Skhini filer le ballon au milieu de terrain et s’attarde à protester. Khazri décolle et fait le slalom entre Varane, Konatè et Disasi, puis pousse Mandanda dans le coin. L’enthousiasme fulgurant des supporters s’éteint lorsqu’arrive la nouvelle de l’avance de l’Australie sur le Danemark, ce qui signifie l’élimination. Deschamps insère Saliba, Rabiot, Mbappè, Griezmann et Dembelè mais la France ne fait pas match nul. De nombreuses occasions pour Dembele’, Rabiot, Kolu Muani et Mbappè à deux reprises, puis il y a le but de Griezmann validé puis refusé. Pour la Tunisie, il y a au moins la joie de quitter la Coupe du monde avec une victoire prestigieuse.

Australie-Danemark 1-0
Qualification également méritée pour les huitièmes de finale pour l’Australie, qui a battu un Danemark décevant grâce à un but de Leckie. Et dire que l’équipe scandinave, avec Eriksen toujours dans le onze de départ, a pris un bon départ en première mi-temps en tentant de refermer les socceroos dans sa surface de réparation. Le Danemark s’est cependant montré peu concret en phase offensive, l’Australie ne prenant presque jamais de risques.

En ce début de deuxième mi-temps, donc, l’équipe jaune-vert prend du courage aussi car entre-temps la Tunisie l’emporte sur la France avec un dépassement conséquent au classement. Ainsi, à la 60e minute, arrive le but qualificatif marqué par Leckie, qui en contre-attaque dépasse le gardien d’une diagonale précise du pied gauche. Le Danemark tente de réagir, mais l’Australie se rapproche en défendant sa propre surface de réparation avec une grande concentration. L’assaut final des Vikings a été inutile, car ils sont incapables de trouver la bonne étincelle et doivent donc quitter le Qatar plus tôt que prévu.

L’Australie affrontera donc, en huitièmes de finale, l’équipe nationale qui arrivera première du groupe C, celle avec l’Argentine, la Pologne, le Mexique et l’Arabie saoudite.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *