January 27, 2023
Cna incontro parlamentari


GROSSETO – Avoir un dialogue constant et fructueux avec les parlementaires qui représentent le territoire est l’un des éléments centraux de l’action gouvernementale pour répondre aux besoins réels des entreprises. C’est dans ce but que l’équipe dirigeante du Cna Grosseto a rencontré hier, lundi 28 novembre, les parlementaires élus pour leur soumettre une série d’enjeux à court et moyen terme, afin de garantir la stabilité du système économique et social de la province de Grosseto. “Nous remercions les honorables Fabrizio Rossi et Marco Simiani et les sénateurs Simona Petrucci et Silvio Franceschelli d’avoir accepté notre invitation – déclare le président du Cna Grosseto Richard Bréda -. Des moments d’échange comme celui d’hier sont indispensables pour renforcer le lobby associatif et trouver des solutions partagées aux problèmes qui menacent la vie des entreprises”.

De nombreux sujets ont été traités et également présentés dans un document que l’association des artisans et petites et moyennes entreprises de Grosseto a remis aux parlementaires présents. A côté des décisions “d’urgence”, visées par la loi de finances 2023, pour réduire l’impact des dépenses énergétiques sur les ménages et les entreprises, de nombreuses autres propositions visant à alléger les charges bureaucratiques et fiscales, qui représentent souvent un frein au développement et qui, au contraire, elles doit être proportionnée à la taille de l’entreprise.

Parallèlement, Cna Grosseto a demandé un plus grand engagement à maintenir un dialogue constant, en relançant le rôle des organes dits intermédiaires, qui est fondamental dans des temps complexes comme les temps actuels, afin que la politique puisse prendre des décisions cohérentes avec les demandes des les artisans et les PME, qui constituent l’épine dorsale du système économique italien

Plus en détail, sur le thème de l’énergie, la Cna Grosseto a proposé la création d’un fonds de soutien à l’autoproduction d’électricité à partir de sources renouvelables, qui permet de réaménager des bâtiments, des sites de production, de réduire les coûts de manière structurelle et soutenir la création des Cer, les communautés d’énergies renouvelables, sur lesquelles Cna travaille depuis un certain temps. Toujours au sujet de l’énergie, il est indispensable que les aides aux entreprises soient sélectives, c’est-à-dire basées sur l’incidence de ces coûts, par rapport au chiffre d’affaires et pas seulement à la consommation. La Cna a alors demandé de reporter la fin du marché protégé, afin de ne pas porter préjudice à des milliers de petites entreprises.

En matière de bonus, il est urgent de débloquer les crédits bloqués des banques et des bureaux de poste italiens, pour éviter le risque de défaillance des entreprises qui ont correctement utilisé cette mesure, en prolongeant le délai de présentation du Cila jusqu’au 31 janvier au moins. Les entreprises ont besoin de certitudes pour planifier leur activité, alors que sur le superbonus, notamment “à cause de ceux qui ont agi de mauvaise foi – précise l’association – les entreprises ont dû assister à seize évolutions réglementaires en deux ans et demi !”.

Concernant le coin fiscal, le Cna demande que la loi de finances examinée par la Chambre inclue, dès l’année prochaine, l’engagement de le réduire également pour les entreprises, car il permettrait de stabiliser et d’augmenter le niveau d’emploi. A cela s’ajoute la nécessité de protéger le travail indépendant, trop souvent oublié, créant une différence de traitement injustifiée pour des milliers d’assujettis à la TVA.

Face aux difficultés que connaissent les entreprises depuis maintenant trois ans, la Cna demande également de modifier les délais d’entrée en vigueur du nouveau Code de crise des entreprises et de revoir son contenu pour les PME, sous peine de mettre en défaut tout un système économique, dont la liquidité est mise à rude épreuve tant pour les émissions susmentionnées que pour les retards de paiement de l’administration publique.

Étant donné que trois des quatre parlementaires présents sont membres des commissions de l’environnement et des infrastructures de la Chambre et du Sénat, un accent particulier a été mis sur ces questions. Une plus grande simplification de la législation sur la gestion des déchets spéciaux a été demandée (par exemple pour l’élimination des pneus en fin de vie et pour le transport hors site des huiles usagées, batteries, etc. par les entreprises qui effectuent l’entretien des bateaux) et la définition d’approbation du projet d’adaptation du corridor tyrrhénien, en espérant le début des chantiers de construction, pour la section impliquant la province de Grosseto, au sein de la législature, en trouvant les ressources nécessaires pour financer les travaux, dont la construction n’est couverte que minimalement.

Enfin et surtout, la réflexion commune sur les jeunes, qui … “si elle n’est pas dûment abordée – déclare Anna Rita Bramerini, directrice de Cna Grosseto – risque de devenir une urgence”. Pour cette raison, il est nécessaire de réformer le marché du travail de manière structurelle et d’identifier des lignes de financement ad hoc pour les moins de 25 ans qui souhaitent créer une nouvelle entreprise, quel que soit son caractère innovant, aide qui devrait être augmentée si l’activité consiste dans la reprise d’une entreprise existante, pour favoriser le renouvellement générationnel.

L’attention s’est ensuite portée sur des questions spécifiques concernant les nombreux métiers et groupements d’intérêts que représente Cna Grosseto, du projet de loi d’accès au bâtiment, aux concessions de l’État, en passant par le régime de retraite de nombreux entrepreneurs.

« La volonté de discuter et l’engagement de nos parlementaires à suivre les questions que nous proposons – conclut Bramerini -, ont permis d’organiser une initiative très appréciée, que nous répéterons périodiquement et chaque fois que nos associés nous le demanderont. Si la ligne du nouveau gouvernement est de “ne pas déranger ceux qui veulent faire”, nous avons demandé avec la même détermination “d’encourager et de soutenir concrètement ceux qui veulent faire”.





Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *