January 30, 2023
Artemisia Gentileschi


Artemisia Gentileschi, Autoportrait comme allégorie de la peinture, 1638-1639

Save the Date : 29 septembre, pendant la foire Biaf à Florence, se tient la conférence intitulée “Ce qu’une femme peut faire – d’Artemisia Gentileschi à Cecily Brown”.

Il est en cours à Palais Corsini la XXXIIe édition de BIAF, Biennale Internationale des Antiquités de Florence. Ouverte au public du 24 septembre au 2 octobre 2022, en plus de l’exposition-marché classique, elle proposera au public de passionnés et d’initiés un riche programme d’animations, de conférences, de présentations de livres, de journées d’étude et de tables rondes.

Parmi cette offre riche, que vous retrouvez ici, nous vous signalons la conférence prévue le 29 septembre : “Ce qu’une femme peut faire – d’Artemisia Gentileschi à Cecily Brown”. ils vont intervenir Fabrice Moretti, Secrétaire Général BIAF e Christian Levet, collectionneur. Modérer la réunion Marguerite Solaini, Spécialiste, Directrice associée Art du XXe siècle et contemporain – PHILLIP S.

Marguerite Solaini

Le thème est très actuel, les femmes dans le monde de l’art et comment leur figure a changé au fil du temps.

La conversation portera sur l’importance des femmes dans le monde de l’art du XVIIe siècle à nos jours. Le titre s’inspire de la phrase qu’Artemisia Gentileschi a dite à son mécène Don Antonio Rufo “Je montrerai à Votre Illustre Seigneurie ce qu’une femme peut faire”. La figure d’Artemisia Gentileschi était assez atypique à son époque car, jusqu’à récemment, les femmes étaient l’objet de représentation prédominant et les muses inspirantes mais rarement une part active dans le monde de l’art. C’est précisément pour cette raison qu’Artemisia est aujourd’hui considérée comme une icône de la féminité et une inspiration du féminisme tant pour son parcours de vie que pour ses œuvres.

De nos jours, cependant, les femmes deviennent de plus en plus populaires à la fois dans les galeries et sur le marché – comme en témoignent les résultats des enchères d’artistes féminines telles que Cecily Brown, Flora Yuknovich, Caroline Walker, Anna Weyant et bien d’autres – mais aussi à des postes importants en tant que conservateurs ou à la tête de musées, d’institutions, de maisons de vente aux enchères et de galeries.

Il interviendra, en tant qu’expert en art ancien, Fabrice Moretti, directeur de la BIAF, considéré comme l’un des plus importants marchands d’art ancien (et pas seulement) au monde et qui, en 2018, a vendu un tableau d’Artemisia Gentileschi – “Autoportrait en sainte Catherine d’Alexandrie” – à la National Gallery de Londres. Experts en art moderne et contemporain, Marguerite Solainiimpliqué depuis plusieurs années dans les ventes aux enchères et les négociations de gré à gré, se concentrant de plus en plus récemment sur le travail d’artistes féminines, et Christian Levet, collectionneur anglais bien connu qui s’est récemment installé à Florence et qui a concentré sa collection ces dernières années principalement sur les œuvres d’artistes expressionnistes abstraites.

Fabrice Moretti

Le thème, comme mentionné, est très actuel. Le rôle et le positionnement des femmes tant dans l’art que sur son marché font débat depuis un certain temps. Imaginez qu’il y a moins de dix ans, l’artiste George Baselitz il avait déclaré : « Les femmes ne peignent pas très bien ». Quelques années plus tard, il avait augmenté la dose : « Le marché ne ment pas. Même si les cours de peinture dans les académies d’art sont à plus de 90% féminins, il est un fait que très peu d’entre elles réussissent. Cela n’a rien à voir avec l’éducation, les possibilités ou les galeristes masculins. Cela a à voir avec autre chose et ce n’est pas à moi de répondre pourquoi c’est le cas. Ce fait ne se limite pas seulement à la peinture, mais aussi à la musique ».

Heureusement, les choses évoluent.

BIAF, Biennale Internationale des Antiquités

32e édition, Palais Corsini
Via del Parione, 11 – 50123 Florence

Du 24 septembre au 2 octobre 2022
Ouvert au public toute la journée de 10h30 à 20h00

24 septembre 2022
10h30 – Cérémonie d’inauguration au Palazzo Vecchio, Salone dei Cinquecento
Le programme culturel se déroulera du 26 au 30 septembre (dans la salle du trône du Palazzo Corsini), proposant un cycle de conférences et de présentation de volumes d’art, ainsi que la remise de prix

www.biaf.com

Commenter avec Facebook





Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *